ODD 9 – Industrie, Innovation et infrastructures

Mettre en place une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation

L’ODD 9 est destiné à favoriser le développement d’infrastructures de qualité, fiables, durables et résilientes ainsi qu’une industrialisation et une innovation durables, notamment dans les pays en développement. Il appelle notamment à favoriser l’accès des petites entreprises (notamment industrielles) aux services financiers ; à renforcer la recherche scientifique et l’innovation durables et le financement des infrastructures dans les pays en développement.

Il incite également à diversifier l’industrialisation, à assurer le transfert de technologie vers les pays en développement et à développer l’accès aux communications téléphoniques et informatiques dans les pays les moins avancés et plus généralement à réduire la fracture numérique. L’atteinte de cet ODD est considérée comme un levier important pour réduire la pauvreté, les inégalités, produire et consommer de manière durable ou encore limiter et s’adapter au changement climatique.

Où en sommes-nous ?

EN FRANCE

La France est en mesure d’atteindre l’ODD 9 à l’horizon 2030, selon le SDSN. La qualité des infrastructures, de la recherche scientifique et l’accès à Internet sont globalement très bien assurés. Un effort doit toutefois être entrepris pour réduire les inégalités d’accès à Internet. Les indicateurs retenus par l’INSEE pour l’ODD 9 visent à prendre en compte la durabilité des infrastructures (ex : les émissions de CO2 par unité de valeur ajoutée sont en forte baisse mais la résilience des infrastructures doit être renforcée) ainsi que les moyens consacrés à la recherche ou l’accès des TPE aux services financiers (taux d’acceptation des crédits). La France montre des résultats encourageants en matière d’innovation par rapport à son niveau d’investissement en R&D mais nous notons encore un volume assez faible sur la thématique environnement.

DANS LE MONDE

Si le secteur manufacturier mondial a rebondi après la pandémie, les pays les moins avancés sont toutefois laissés de côté et les petites entreprises n’ont obtenu que trop peu de soutien pour se relancer. Cela a pesé sur l’emploi, particulièrement pour les jeunes, les femmes et les travailleurs les moins qualifiés, notamment dans les pays à revenu intermédiaire. Un emploi sur trois dans les chaînes d’approvisionnement du secteur manufacturier dans le monde pourrait avoir disparu ou enregistré une réduction des heures de travail ou de rémunération, souligne l’ONU. La pandémie a aussi démontré l’importance de l’industrialisation, de l’innovation technologique et de la résilience des infrastructures pour atteindre les ODD. Enfin, l’une des cibles de l’ODD 9 insiste sur la nécessité de réduire la fracture numérique. Or, en 2021, près de 40% de la population mondiale n’était encore jamais allée sur Internet, selon l’Union internationale des télécommunications.

Indicateurs de suivi internationaux 

Que peut faire le secteur économique pour y contribuer ?

Pour contribuer à l’ODD 9, les entreprises peuvent investir davantage dans la recherche et développement, l’innovation (technologique mais aussi sociale) et travailler sur la digitalisation de leurs processus dans une optique de durabilité et d’accessibilité, tout en prenant en compte la préservation de l’emploi. Il est également possible de travailler sur une relocalisation des processus industriels dans une perspective de durabilité sociale et environnementale. Toutefois, atteindre pleinement ces objectifs nécessite une transformation de l’appareil productif et des infrastructures afin d’allier développement économique, faible utilisation des ressources et adaptation au changement climatique. La fracture numérique est aussi l’un des objectifs de cet ODD et les entreprises peuvent aider à le combler en travaillant à un maillage plus important des lignes téléphoniques et numériques dans les zones les plus reculées et les pays les moins avancés.

Elles peuvent aussi réaliser du mécénat de compétences ou des actions favorisant la prise en main des outils numériques par les personnes âgées, vulnérables ou éloignées de l’emploi. Les institutions financières peuvent quant à elles proposer des produits financiers et d’assurances accessibles aux petits entrepreneurs et PME, notamment pour les soutenir dans les crises. Elles peuvent aussi investir dans les infrastructures de communication, de transports et celles ayant pour but de mieux s’adapter au changement climatique, notamment dans les pays en développement, celles-ci étant largement sous financées.

Pour aller plus loin

● Consulter le site de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

● Lire la Déclaration de Lima vers un développement industriel inclusif et durable

● Voir le site de l’Union Internationale des télécommunications (partenariats publics-privés)

● Voir le site de l’ONU

Explorer les ODD