Du poivre bio à São Tomé : Jean Hénaff s’engage pour un approvisionnement responsable - Groupe Jean Hénaff

Jean Hénaff, fabricant breton de produits alimentaires depuis 1907, entend maîtriser l’approvisionnement de ses matières premières depuis plus d’un siècle. Le poivre, ingrédient phare de ses produits, qui entre notamment dans la composition du fameux pâté et saucisses de la marque, fait l’objet depuis 2007 d’un programme de développement d’une filière responsable sur l’île de São Tomé. Loïc Hénaff, le Président Directeur Général du Groupe Hénaff, revient sur son engagement dans cette démarche.

LOÏC, VOUS ÊTES A LA TÊTE D’UN GROUPE FAMILIAL INDÉPENDANT QUI EXISTE DEPUIS PLUS DE 100 ANS, INVESTI DANS UNE ALIMENTATION DURABLE ET LOCALE. POURQUOI AVEZ-VOUS DÉCIDÉ D’INVESTIR DANS LE POIVRE DE SÃO TOMÉ ?

Le poivre est un ingrédient essentiel dans nos produits. Or en 2008, nous avons reçu des réclamations de la part des consommateurs. Très vite, nous avons identifié un problème organoleptique lié au poivre moulu acheté. Le poivre est une épice obtenue à partir des baies d’une plante appelée « poivrier ». Lorsque le fruit sèche, on obtient du poivre noir. Pour le poivre blanc, le fruit est mis à macérer dans l’eau. La fermentation peut dégager des composants volatils désagréables qui disparaissent quand le poivre est mélangé. Dans ce cas précis, ces retours sur la qualité des produits pouvaient porter préjudice à l’entreprise. Nous avons donc rapidement cherché une solution pour nous approvisionner avec un poivre d’excellente qualité. Gilles Talrich, dirigeant du Laboratoire d’Herboristerie Générale, dont la mission est de sourcer les épices et plantes 100% naturelles, nous a proposé une solution : le  poivre de la petite île de São Tomé, au large des côtes gabonaises. Il venait de commencer le développement de cette filière d’approvisionnement en 2007 avec la création d’une coopérative, la CEPIBA.

COMMENT AVEZ-VOUS ACCOMPAGNÉ LA DEMARCHE DE DEVELOPPEMENT DE CETTE AGRICULTURE BIOLOGIQUE ?

Nous nous sommes engagés à préfinancer la récolte à un prix fixe déterminé annuellement, ce qui permettait d’assurer aux producteurs de poivre un revenu sûr et d’accompagner le développement de la filière. L’île de São Tomé est très pauvre. La production de poivre est une activité complémentaire pour les agriculteurs, et familiale. Ce préfinancement assurait une garantie aux planteurs et un prix juste quel que soit le niveau des récoltes.

La première année, nous avons eu une tonne de poivre, puis trois, puis cinq. La production s’est étoffée progressivement. Gilles Talrich assurait la formation aux pratiques de l’agriculture biologique, ce qui permettait aux agriculteurs d’acquérir de solides compétences pour développer un poivre bio de qualité. Le poivre est d’ailleurs audité chaque année pour la certification AB. Il est récolté à la main lorsque les baies sont ensuite séchées au soleil, ce qui apporte au poivre son aspect croquant.
Nous avons besoin de 11 tonnes par an. Aujourd’hui, la production dépasse largement les besoins de la société. Les agriculteurs au nombre de 350 en 2023 sont organisés en coopérative et couvrent 90 hectares de production. Le groupe est assuré d’avoir une entière traçabilité du produit et une garantie d’un ingrédient de qualité.

L’UN DES PILIERS DU GROUPE HÉNAFF EST JUSTEMENT LE DÉVELOPPEMENT D’UNE FILIÈRE LOCALE ET RESPONSABLE. EST-CE QUE LE POIVRE ENTRE DANS CETTE STRATÉGIE ?

Notre démarche responsable à impact positif « Be Good 2030 », lancée en 2019, a défini 4 « amonts » prioritaires : le porc, les algues, le poisson et le poivre. Sur ces 4 produits, nous avons mis en place une démarche de progrès. 

Sur le porc, nous avons concentré nos achats à un nombre moins important d’éleveurs. Nous sommes ainsi passés de 50 éleveurs à 16 (7 en conventionnel et 8 en bio), ce qui permet de faciliter les échanges et d’avancer sur des démarches RSE avec eux plus facilement. Nous pouvons réfléchir ensemble à l’avenir de la filière, l’évolution des pratiques vers un plus grand respect de l’environnement et du vivant, avec un objectif par exemple d’amélioration du bien-être animal. Nous nous voyons deux fois par an pour faire avancer les sujets. Rien n’est parfait, mais les éleveurs qui travaillent avec nous ont la volonté de progresser. Nous publions un rapport RSE très complet depuis 4 ans et les indicateurs montent selon nos exigences. Cela s’appelle une communauté de progrès. On essaie de faire la même chose avec les ramasseurs d’algues et les marins pêcheurs. 

LE GROUPE A REJOINT LE PACTE MONDIAL EN 2003 ET A ÉTÉ AMBASSADEUR DU PACTE MONDIAL RÉSEAU FRANCE. EST-CE QUE CELA A PERMIS DE STRUCTURER OU DE FAIRE AVANCER VOTRE DÉMARCHE RSE ?

Quand nous avons rejoint le Pacte mondial, nous étions d’abord intéressés par les grands principes, dont les droits de l’Homme ou les normes internationales du travail. Le Pacte mondial est en avance sur les sujets de lutte anti-corruption. Cela nous a aidés à travailler sur la concurrence déloyale ou la relation aux fournisseurs. Puis l’arrivée des ODD en 2015 a structuré la démarche. Avec la norme ISO 26 000 que nous suivons (labélisation « RSE Bretagne 26000 »), chaque sujet est abordé avec attention. La Communication sur le Progrès (CoP) nous a aussi permis de progresser dans nos actions. En tant que membre du Conseil d’administration du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France, je reste en éveil sur les évolutions de ces sujets. 

.

En savoir plus

Autres bonnes pratiques

La Fondation On Seniors’ Side du groupe Damartex œuvre au bien-être des seniors 

Damartex, l’un des premiers distributeurs européens de vêtements et accessoires pour seniors (55+), signataire du Pacte mondial des Nations Unies depuis 2015, s’engage à changer le regard de la société et améliorer le bien-être des seniors au travers de sa Fondation On Seniors’ Side. À L’ORIGINE DE LA FONDATION ON SENIORS’ SIDE “Quand j’ai monté […]

#Droits Humains #08 - Prendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d'environnement #ODD 03 - Bonne santé et bien-être #International #ETI et grandes entreprises

SDG Prospector : cartographier les Objectifs de développement durable (ODD) grâce à l’IA

En juin 2023, l’Agence française de développement (AFD), qui a rejoint le Pacte mondial des Nations Unies en 2004, a lancé officiellement le SDG Prospector (Prospecteur ODD en français) afin de cartographier les ODD dans tout type de document grâce à l’intelligence artificielle. Une innovation désormais accessible en ligne et ouverte à tous.  Interview de […]

#08 - Prendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d'environnement #ODD 09 - Industrie innovation et infrastructure #ODD 16 - Paix justice et institutions efficaces #ODD 17 - Partenariats pour la réalisation des objectifs #International #ETI et grandes entreprises

Coffee for Good : Pernod-Ricard œuvre à la résilience des communautés rurales au Mexique

Lancé en 2016 par Pernod-Ricard, le leader mondial des vins et spiritueux, le programme Coffee for Good  entend développer une entière traçabilité de sa chaîne d’approvisionnement en café qui fait partie des ingrédients indispensables pour la fabrication de Kalhúa et améliorer les conditions de vie des agriculteurs dans les montagnes de Veracruz au Mexique. UN […]

#Droits Humains #08 - Prendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d'environnement #ODD 08 - Travail décent et croissance économique #ODD 15 - Vie terrestre #International #ETI et grandes entreprises

IePAD : Des solutions locales pour une transition collective au sein d’un parc d’activités

Au sud de Nantes (France), une association regroupant 12 entreprises sur un même parc d’activités se mobilise depuis 2011 pour transformer leurs pratiques afin de renforcer leur ancrage local et réduire leur empreinte sur leur environnement. Récit d’une transition d’un site industriel avec Pierre Lavoix, animateur de l’association IePAD. PIERRE, VOUS ÊTES CHARGÉ DE MISSION […]

#07 - Appliquer l'approche de précaution face aux problèmes touchant l'environnement #08 - Prendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d'environnement #ODD 11 - Villes et communautés durable #ODD 13 - Lutte contre les changements climatiques #ODD 15 - Vie terrestre #Pays de la Loire #ETI et grandes entreprises

Page, acteur de l’insertion professionnelle

#Droits Humains #06 - Contribuer à l’élimination de toute discrimination en matière d'emploi et de profession #ODD 10 - Inégalités réduites #International #ETI et grandes entreprises

Création de Mul Environnement, filière éco-responsable dans le secteur de l’industrie aromatique

#Droits Humains #08 - Prendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d'environnement #ODD 13 - Lutte contre les changements climatiques #Provence-Alpes-Côte d'Azur #ETI et grandes entreprises

Sopra Steria favorise l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap en sensibilisant à la Mission Handicap

#Droits Humains #06 - Contribuer à l’élimination de toute discrimination en matière d'emploi et de profession #ODD 10 - Inégalités réduites #France entière #PME

Sanofi innove pour la transition dans ses usines

#Grandes entreprises et PME #08 - Prendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d'environnement #ODD 09 - Industrie innovation et infrastructure #International #ETI et grandes entreprises

TDV Industries met en place le textile circulaire avec #Go Circular

#Programme Transitions Écologiques et Environnement #08 - Prendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d'environnement #ODD 13 - Lutte contre les changements climatiques #Bretagne #PME

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.