15 septembre 2023

Fatih Birol, Directeur de l’Agence internationale de l’énergie, annonce le “début de la fin” des énergies fossiles

Le Directeur de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), Fatih Birol, a annoncé le 12 septembre 2023 le « début de la fin » de l’ère des combustibles fossiles. En effet, une étude d’Ember sur les énergies propres a montré que 107 pays sur les 215 étudiés avaient dépassé leur pic de consommation de gaz, de charbon et de pétrole, il y a au moins 5 ans maintenant.

Ce pic de consommation a incité ces pays à baisser considérablement leur recours aux énergies fossiles, notamment via l’augmentation de la production d’électricité. Les prévisions indiquent qu’environ 108 autres pays devraient suivre ce même schéma dans les cinq prochaines années. 

Le pic absolu de la consommation mondiale dépassé grâce à la technologie

Dans la dernière édition de son Rapport sur les perspectives énergétiques mondiales l’AIE a affirmé que le pic absolu de la consommation mondiale en énergies fossiles sera largement atteint à l’horizon 2030. Selon les prévisions, elle se verra stagner jusqu’à 2050 puis décroître très progressivement. C’est l’investissement technologique majeur dans les énergies renouvelables et dans une économie décarbonée qui en seront les causes majeures, et non seulement l’épuisement des ressources.  À titre d’exemple, l’AIE estime que 35 % des ventes mondiales d’automobiles seront des voitures électriques d’ici 2030, contre moins de 17 % en 2023. Une telle part de voitures électriques pourrait réduire la consommation de pétrole dans le monde à hauteur de 5 millions de barils par jour.

Un tournant insuffisant pour respecter les objectifs des Accords de Paris

Si cette échéance marque un tournant dans la transition énergétique, le rapport de l’AIE précise qu’elle sera loin d’être achevée et que cela ne sera pas suffisant pour maintenir le cap fixé par les Accords de Paris sur le climat, adoptés en 2016. La COP28, qui s’est tenue à Dubaï du 30 novembre au 12 décembre 2023, a permis de faire un premier bilan officiel sur ces accords. Le but a été de déterminer si les décisions politiques des dirigeants du monde entier vont permettre de limiter le réchauffement à 1,5°C sur le long terme. Cependant, le rapport technique publié par l’ONU en appui à ce bilan est largement négatif. Effectivement, ce dernier met en avant que “les émissions mondiales ne suivent pas les trajectoires d’atténuation (…) compatibles avec l’objectif de température de l’accord de Paris, et les possibilités de relever le niveau d’ambition (…) s’amenuisent rapidement”.

La consommation d’énergies fossiles responsable de 70 % des émissions de gaz à effet de serre

Les combustibles fossiles brûlés sont les émetteurs de la grande majorité (70%) des émissions de dioxyde de carbone et autres gaz à effet de serre dans le monde. Ces derniers piègent la chaleur dans l’atmosphère, faisant d’eux les premiers responsables du réchauffement climatique et de ses conséquences. Deux associations françaises (Data for Good et Eclaircies) ont élaboré une carte situant un total de 422 sites d’extraction de pétrole, de gaz et de charbon répartis dans le monde. Ces sites ont, à eux seuls, un potentiel d’émission de gaz à effet de serre pouvant annuler toute chance de limiter le réchauffement à 1,5 °C.

Autres actualités

L’OIF invite les entreprises à participer aux missions économiques et commerciales de la Francophonie   

29 février 2024

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise des missions économiques et commerciales en Roumanie et au Canada. Ces missions s’inscrivent dans la Stratégie économique pour la Francophonie 2020-2025 qui vise à intensifier les échanges commerciaux et d’investissement entre ses 88 États et gouvernements membres.  

  • #Point de vue

Le C3D ouvre la 2ème édition de la remise de ses prix Paulownias 

26 février 2024

À l’occasion de cette 2ème édition des Paulownias, Nils Pedersen, Délégué général du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France, sera membre du jury pour décerner ces grands prix de la RSE. 

  • #RSE

Le Secrétaire général de l’ONU définit cinq priorités pour l’année 2024 

21 février 2024

Le 7 février dernier, à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétaire général, António Guterres, a exposé les principales priorités onusiennes pour l’année 2024. Celles-ci sont intrinsèquement liées à l’Agenda 2030 et à la durabilité du monde économique, notamment des entreprises.  

  • #ONU

Le Conseil et le Parlement européens trouvent un accord réglementaire pour les agences de notation ESG 

14 février 2024

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a annoncé lundi avoir trouvé un accord provisoire avec le Parlement européen pour la régulation des activités de notation environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) au sein de l’UE.

  • #Point de vue

Une initiative conçue pour les entreprises du secteur de l’hôtellerie et du tourisme 

13 février 2024

Plusieurs réseaux locaux du Pacte mondial de l’ONU invitent les entreprises des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme, souhaitant mettre en place et/ou valoriser des mesures de réduction des émissions de CO2, à participer à un cycle de sessions en ligne spécialement conçu pour elles.

  • #Pacte mondial

Les Nations Unies présentent l’avant-projet du futur Pacte pour l’avenir 

6 février 2024

Alors que les Etats membres des Nations Unies doivent aboutir en septembre à un Pacte pour l’avenir du multilatéralisme, ambitieux et transformateur, l’avant-projet de ce document a été présenté fin janvier. Celui-ci s’articule autour des principaux enjeux contemporains liés au développement, à la paix et la sécurité, ainsi qu’aux droits humains. 

  • #ONU

Le Rapport de développement durable en Europe 2023-2024 indique de fortes disparités entre les pays

2 février 2024

Depuis 2019, le Rapport sur le développement durable en Europe du SDSN présente un aperçu annuel des progrès de l’Union européenne (UE) vers la réalisation des ODD, ainsi que des progrès de 38 pays européens (comprenant les pays de l’UE, les pays candidats, le Royaume-Uni et l’Association européenne de libre-échange).

  • #Intégration des ODD

Publication d’une étude sur l’intégration de critères RSE dans les rémunérations

31 janvier 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France a contribué à l’étude de l’Observatoire de la RSE (Orse) et de PwC France et Maghreb portant sur l’intégration de critères RSE au sein des politiques de rémunérations des sociétés du CAC 40.

  • #RSE

Il y a 25 ans, Kofi Annan prononçait le discours fondateur du Pacte Mondial

Il y a 25 ans, Kofi Annan affirmait sa volonté de créer “un pacte mondial de valeurs et de principes partagés” afin de développer l’impact des entreprises dans le processus de développement durable.

  • #Pacte mondial

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.