27 avril 2023

Féminiser le secteur de la tech : un défi majeur et des opportunités pour tous

Nous devons de toute urgence mettre fin à la fracture entre les genres dans les secteurs de l’innovation, la technologie et l’éducation numérique, écrit Sanda Ojiambo, Directrice générale du Pacte mondial des Nations Unies.

À l’occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars, nous mettrons l’accent sur l’écart numérique entre les sexes. La révolution numérique a permis l’essor de nombreuses entreprises, d’institutions et de communautés, mais de manière inégale, étant donné que les hommes continuent de prévaloir dans de nombreux domaines du monde numérique. Cela a un effet néfaste à la fois sur les femmes, les sociétés, le monde des affaires, le business et l’avenir de la technologie.

L’institut Brookings a étudié l’impact du haut débit sur les communautés aux États-Unis. Celui-ci a constaté que l’accès au haut débit entraînait une croissance économique plus rapide, des revenus plus élevés, un taux de chômage plus faible, un meilleur accès à l’éducation et aux services sociaux, et une meilleure santé. Ainsi, pourquoi les femmes du monde entier devraient-elles être privées de ces avantages ?

Les femmes restent en effet privées d’accès aux technologies dans de nombreuses régions du monde. En Asie du Sud, les femmes étaient 70 % moins susceptibles d’avoir un smartphone, et en Afrique, 34 %.

Lorsque nous nous connectons, nous entrons dans un monde conçu par des hommes. À 15 ans, en moyenne, seulement 0,5 % des filles souhaitent devenir des professionnelles des technologies de l’information et de la communication (TIC), contre 5% des garçons. Deux fois plus de garçons que de filles s’attendent à devenir ingénieurs, scientifiques ou architectes.

Il n’est donc pas surprenant que les femmes soient également sous-représentées dans les emplois du secteur des TIC, où leurs salaires sont moins élevés que leurs collègues masculins à postes équivalents. Le plafond de verre dans la technologie conduit 50 % des femmes dans ce domaine à quitter leur emploi avant l’âge de 35 ans, selon une étude d’Accenture. Moins de 20% des postes de direction dans l’industrie de la technologie sont occupés par des femmes. 

Des opportunités commerciales

Tout cela est important, car les technologies numériques sont de nos jours présentes dans presque tous les aspects de nos vies. Pourtant, elles reposent sur une partie non représentative de la société. Il semble raisonnable de supposer que le secteur, et par conséquent toute la société, en patît.

Inciter plus de femmes à rejoindre le secteur numérique représenterait une grande opportunité commerciale. Selon le rapport Gender Snapshot 2022 des Nations Unies, l’exclusion des femmes du monde numérique a réduit de 1 billion de dollars le PIB des pays à revenus faibles et intermédiaires au cours de la dernière décennie – une perte qui atteindra 1,5 billion de dollars d’ici 2025 si rien n’est fait.

Nous avons besoin de toute urgence d’une nouvelle approche non genrée en matière d’innovation, de technologie et d’éducation numérique. Un monde numérique plus inclusif donnera non seulement aux femmes et aux filles un meilleur accès à la technologie – et à ses avantages sociaux et économiques – mais aidera également à lutter contre les préjugés et la discrimination à l’égard des femmes.

Des opportunités pour l’avenir du secteur de la tech

Si nous voulons vraiment atteindre l’égalité des sexes sous toutes ses formes d’ici 2030 – l’un des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies – nous devons nous attaquer au manque d’engagement des femmes et des filles dans la technologie. Si nous ne le faisons pas, la fracture numérique entre les sexes risque de devenir l’un des principaux moteurs de l’inégalité sociale au 21e siècle.

Des militants, des organisations de la société civile et des États membres et entités de l’ONU se réunissent au siège de l’ONU à New York pour participer à la Commission de la condition de la femme (CSW). Le thème principal de cette année est l’innovation et le changement technologique, et l’éducation à l’ère numérique pour atteindre l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir de toutes les femmes et les filles.

Compte tenu de la domination du secteur privé dans la technologie, la CSW est une opportunité unique pour les entreprises de s’impliquer dans la réduction de l’écart numérique entre les sexes. L’emploi des femmes dans les grandes entreprises technologiques devrait atteindre 33% en 2022, mais les progrès sont beaucoup trop lents. Pour encourager davantage de femmes à rejoindre l’industrie, les entreprises ont besoin de politiques claires et d’objectifs mesurables pour l’embauche, la promotion et la rémunération équitable des femmes ainsi que pour la création de lieux de travail inclusifs. Elles doivent également donner à toutes les employées les mêmes chances que leurs homologues masculins.

Relever ce défi

Le Pacte mondial des Nations Unies, la plus grande initiative de développement durable à destination des entreprises au monde, peut être un excellent partenaire pour les entreprises technologiques qui souhaitent s’engager. Nous disposons d’un outil d’analyse des écarts entre les sexes qui est anonyme, gratuit et facile d’utilisation. 4 000 entreprises l’ont déjà utilisé pour identifier les forces, les lacunes et les opportunités d’améliorer leurs performances en matière d’égalité des sexes.

Nous aidons également 800 entreprises dans 40 pays à fixer et à atteindre des objectifs ambitieux en matière de représentation et de leadership des femmes dans les affaires. Les entreprises peuvent en savoir plus à ce sujet en se rapprochant de l’un des plus de 60 réseaux locaux du Pacte mondial. Une action collective est essentielle pour de réduire et mettre fin à la fracture numérique entre les sexes. En travaillant ensemble, nous pouvons combler un écart qui nuit au bien-être et à la prospérité d’innombrables femmes et filles dans le monde.

Autres actualités

RSE et ODD : la Plateforme RSE formule 15 recommandations

17 mai 2024

À mi-parcours de l’Agenda 2030 et dans un contexte d’évolution du cadre réglementaire européen pour les entreprises, les membres de Plateforme RSE ont souhaité identifier les facteurs clés de succès pour renforcer les liens entre les ODD et la RSE.

  • #Point de vue

Le salaire décent, un des domaines d’action prioritaires du Pacte mondial des Nations Unies 

30 avril 2024

Le Pacte mondial de l’ONU agit, auprès des entreprises, en faveur d’un salaire décent pour tous les travailleurs. La notion de salaire décent (ou « Living Wage » en anglais) s’est imposée à la suite des conséquences de la vulnérabilité économique de ces « travailleurs pauvres » sur le développement du capital humain.  

  • #Travail décent

À la rencontre du secteur privé ivoirien et de ses enjeux RSE 

26 avril 2024

À l’occasion de l’événement de clôture du programme « Fondements de la durabilité d’entreprise » qui se tenait le mardi 23 avril à Abidjan, l’équipe du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France s’est rendue en Côte d’Ivoire pour un déplacement de trois jours.  

  • #Pacte mondial #PME

CS3D, travail forcé : les droits humains au cœur de l’actualité du Parlement européen

25 avril 2024

Cette semaine, le Parlement européen a adopté deux textes significatifs en faveur des droits humains et environnementaux : le règlement sur l’interdiction des produits issus du travail forcé et la directive sur le devoir de vigilance des entreprises en matière de durabilité.

  • #Droits humains #Travail décent

Élaboration d’un tableau de correspondance entre la CoP et le label RFAR 

23 avril 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France, le Médiateur des entreprises et le Conseil National des Achats (CNA) ont présenté un tableau de correspondance pour faciliter les démarches de progrès en matière de durabilité des entreprises.

  • #Pacte mondial #Reporting RSE

 Le Pacte mondial de l’ONU – un catalyseur pour les entreprises européennes et la compétitivité du secteur privé  

19 avril 2024

Le 18 avril 2024, le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France s’est rendu au Parlement européen avec le siège et d’autres réseaux locaux européens, afin d’échanger autour du thème « Pacte mondial de l’ONU – un catalyseur pour les entreprises européennes et la compétitivité du secteur privé ». 

  • #Pacte mondial #Reporting RSE

Les Nations Unies publient un nouveau rapport sur le financement des ODD 

10 avril 2024

Le 9 avril 2024, les Nations Unies ont fait paraître un nouveau rapport sur le financement du développement durable, indiquant que cet enjeu est au cœur de la crise actuelle est met sérieusement en péril les ODD et l’action climatique.

  • #Intégration des ODD #ONU

Retour sur le sommet international ChangeNOW pour la planète

27 mars 2024

Le sommet international ChangeNOW pour la planète s’est déroulé les 25, 26 et 27 mars 2024 au Grand Palais Ephémère, à Paris. Pour l’occasion, le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France a organisé une table ronde sur le rôle du secteur privé dans la réalisation de l’Agenda 2030.

  • #Intégration des ODD #Pacte mondial

Proposez votre candidature aux Trophées des ODD 2024

19 mars 2024

Pour la troisième année consécutive, le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France propose aux entreprises, membres ou non de son réseau, de candidater aux Trophées des ODD.

  • #Intégration des ODD #Pacte mondial

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.