3 mars 2023

One Forest Summit : des avancées concrètes pour préserver nos écosystèmes

Libreville a accueilli les 1er et 2 mars le One Forest Summit, premier sommet mondial sur le sujet de la protection des forêts tropicales, des espaces cruciaux tant pour le climat que pour la biodiversité.

Reprenant l’esprit du One Planet Summit et proposé lors de la COP27 sur le climat en novembre 2022 par Emmanuel Macron et Ali Bongo Ondimba, président de la République gabonaise, le One Forest Summit a permis la réunion de représentants de pays abritant les plus grands bassins forestiers tropicaux du monde (la forêt amazonienne, le bassin du Congo et les forêts d’Asie du Sud-Est), ainsi que d’organisations internationales, entreprises, investisseurs, associations, scientifiques et experts.

L’objectif de ce sommet était clair : préserver la forêt tropicale, qui compte pour quasiment la moitié des forêts de la Terre et qui constitue le puits de carbone le plus important après les océans, en plus d’abriter une biodiversité exceptionnelle.

Dans la droite ligne de l’accord 30 by 30, signé lors de la COP15 sur la biodiversité en décembre 2022, qui prévoit la protection de 30% des terres et océans terrestres d’ici 2030, ce sommet se voulait être un premier rouage dans la mise en œuvre des nouveaux efforts mondiaux de préservation.

Le sujet du financement de la protection de la forêt tropicale était au cœur des débats, les pays du Nord, plus émetteurs de CO2, étant sommés d’assurer le financement des bassins forestiers des pays du Sud. De ce sommet a émergé un document, le « Plan de Libreville », qui prévoit notamment :

  • la création d’un fonds de 100 millions d’euros qui financera un mécanisme de rémunération des pays exemplaires dans la préservation des forêts et qui leur allouera des « certificats de biodiversité », qui pourront être échangés entre États ou avec le secteur privé ;
  • le lancement du projet « One Forest Vision », projet scientifique visant à cartographier de la manière la plus précise possible les bassins forestiers tropicaux amazoniens, africains et asiatiques pour déterminer leur valeur nette de séquestration carbone ;
  • la mise en place de l’initiative « 10by30 » d’entreprises liées au secteur de la gestion forestière prévoyant la création de 10 millions d’emplois en exploitation durable des forêts d’ici 2030. Le Pacte Mondial Réseau France salue la participation à cette initiative et les engagements qui y sont liés de plusieurs de ses membres, comme Eurazeo, Eramet, Flying Whales, Touton ou Valgo.

Ce sommet a permis de valoriser l’apport des forêts africaines, largement méconnu du grand public. Parmi les trois grands bassins forestiers, celui du Congo-Ogooué présente le taux de séquestration nette de CO2 le plus important. Recouvert à 88% par la forêt équatoriale, le Gabon est le deuxième poumon de la planète. Sous l’impulsion du Président Ali Bongo Ondimba, le pays a mis en place des politiques dynamiques de préservation de l’environnement et des écosystèmes. De nombreuses réalisations témoignent de l’engagement du Gabon en faveur du développement durable, comme le Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (le premier fonds souverain africain à rejoindre le Net Zero Asset Owner Alliance des Nations Unies) ou encore la zone industrielle de Nkok, la première zone économique neutre en carbone du continent.

Autres actualités

L’OIF invite les entreprises à participer aux missions économiques et commerciales de la Francophonie   

29 février 2024

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise des missions économiques et commerciales en Roumanie et au Canada. Ces missions s’inscrivent dans la Stratégie économique pour la Francophonie 2020-2025 qui vise à intensifier les échanges commerciaux et d’investissement entre ses 88 États et gouvernements membres.  

  • #Point de vue

Le C3D ouvre la 2ème édition de la remise de ses prix Paulownias 

26 février 2024

À l’occasion de cette 2ème édition des Paulownias, Nils Pedersen, Délégué général du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France, sera membre du jury pour décerner ces grands prix de la RSE. 

  • #RSE

Le Secrétaire général de l’ONU définit cinq priorités pour l’année 2024 

21 février 2024

Le 7 février dernier, à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétaire général, António Guterres, a exposé les principales priorités onusiennes pour l’année 2024. Celles-ci sont intrinsèquement liées à l’Agenda 2030 et à la durabilité du monde économique, notamment des entreprises.  

  • #ONU

Le Conseil et le Parlement européens trouvent un accord réglementaire pour les agences de notation ESG 

14 février 2024

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a annoncé lundi avoir trouvé un accord provisoire avec le Parlement européen pour la régulation des activités de notation environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) au sein de l’UE.

  • #Point de vue

Une initiative conçue pour les entreprises du secteur de l’hôtellerie et du tourisme 

13 février 2024

Plusieurs réseaux locaux du Pacte mondial de l’ONU invitent les entreprises des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme, souhaitant mettre en place et/ou valoriser des mesures de réduction des émissions de CO2, à participer à un cycle de sessions en ligne spécialement conçu pour elles.

  • #Pacte mondial

Les Nations Unies présentent l’avant-projet du futur Pacte pour l’avenir 

6 février 2024

Alors que les Etats membres des Nations Unies doivent aboutir en septembre à un Pacte pour l’avenir du multilatéralisme, ambitieux et transformateur, l’avant-projet de ce document a été présenté fin janvier. Celui-ci s’articule autour des principaux enjeux contemporains liés au développement, à la paix et la sécurité, ainsi qu’aux droits humains. 

  • #ONU

Le Rapport de développement durable en Europe 2023-2024 indique de fortes disparités entre les pays

2 février 2024

Depuis 2019, le Rapport sur le développement durable en Europe du SDSN présente un aperçu annuel des progrès de l’Union européenne (UE) vers la réalisation des ODD, ainsi que des progrès de 38 pays européens (comprenant les pays de l’UE, les pays candidats, le Royaume-Uni et l’Association européenne de libre-échange).

  • #Intégration des ODD

Publication d’une étude sur l’intégration de critères RSE dans les rémunérations

31 janvier 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France a contribué à l’étude de l’Observatoire de la RSE (Orse) et de PwC France et Maghreb portant sur l’intégration de critères RSE au sein des politiques de rémunérations des sociétés du CAC 40.

  • #RSE

Il y a 25 ans, Kofi Annan prononçait le discours fondateur du Pacte Mondial

Il y a 25 ans, Kofi Annan affirmait sa volonté de créer “un pacte mondial de valeurs et de principes partagés” afin de développer l’impact des entreprises dans le processus de développement durable.

  • #Pacte mondial

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.