3 mars 2023

One Forest Summit : des avancées concrètes pour préserver nos écosystèmes

Libreville a accueilli les 1er et 2 mars le One Forest Summit, premier sommet mondial sur le sujet de la protection des forêts tropicales, des espaces cruciaux tant pour le climat que pour la biodiversité.

Reprenant l’esprit du One Planet Summit et proposé lors de la COP27 sur le climat en novembre 2022 par Emmanuel Macron et Ali Bongo Ondimba, président de la République gabonaise, le One Forest Summit a permis la réunion de représentants de pays abritant les plus grands bassins forestiers tropicaux du monde (la forêt amazonienne, le bassin du Congo et les forêts d’Asie du Sud-Est), ainsi que d’organisations internationales, entreprises, investisseurs, associations, scientifiques et experts.

L’objectif de ce sommet était clair : préserver la forêt tropicale, qui compte pour quasiment la moitié des forêts de la Terre et qui constitue le puits de carbone le plus important après les océans, en plus d’abriter une biodiversité exceptionnelle.

Dans la droite ligne de l’accord 30 by 30, signé lors de la COP15 sur la biodiversité en décembre 2022, qui prévoit la protection de 30% des terres et océans terrestres d’ici 2030, ce sommet se voulait être un premier rouage dans la mise en œuvre des nouveaux efforts mondiaux de préservation.

Le sujet du financement de la protection de la forêt tropicale était au cœur des débats, les pays du Nord, plus émetteurs de CO2, étant sommés d’assurer le financement des bassins forestiers des pays du Sud. De ce sommet a émergé un document, le « Plan de Libreville », qui prévoit notamment :

  • la création d’un fonds de 100 millions d’euros qui financera un mécanisme de rémunération des pays exemplaires dans la préservation des forêts et qui leur allouera des « certificats de biodiversité », qui pourront être échangés entre États ou avec le secteur privé ;
  • le lancement du projet « One Forest Vision », projet scientifique visant à cartographier de la manière la plus précise possible les bassins forestiers tropicaux amazoniens, africains et asiatiques pour déterminer leur valeur nette de séquestration carbone ;
  • la mise en place de l’initiative « 10by30 » d’entreprises liées au secteur de la gestion forestière prévoyant la création de 10 millions d’emplois en exploitation durable des forêts d’ici 2030. Le Pacte Mondial Réseau France salue la participation à cette initiative et les engagements qui y sont liés de plusieurs de ses membres, comme Eurazeo, Eramet, Flying Whales, Touton ou Valgo.

Ce sommet a permis de valoriser l’apport des forêts africaines, largement méconnu du grand public. Parmi les trois grands bassins forestiers, celui du Congo-Ogooué présente le taux de séquestration nette de CO2 le plus important. Recouvert à 88% par la forêt équatoriale, le Gabon est le deuxième poumon de la planète. Sous l’impulsion du Président Ali Bongo Ondimba, le pays a mis en place des politiques dynamiques de préservation de l’environnement et des écosystèmes. De nombreuses réalisations témoignent de l’engagement du Gabon en faveur du développement durable, comme le Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (le premier fonds souverain africain à rejoindre le Net Zero Asset Owner Alliance des Nations Unies) ou encore la zone industrielle de Nkok, la première zone économique neutre en carbone du continent.

Autres actualités

La majorité des entreprises européennes voient dans la CSRD une opportunité [Novethic]

20 juin 2024

Et si la CSRD était une opportunité business pour les entreprises européennes ? C’est en tout cas ce que pensent une majorité de dirigeants européens, interrogés dans une récente enquête menée par le cabinet PwC.

  • #RSE

Selon le rapport 2024 du SDSN, l’atteinte des ODD dans le monde reste un véritable défi 

19 juin 2024

Chaque année, les Nations Unies publient leur Rapport sur le développement durable afin d’établir un état des lieux sur l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) dans le monde.

  • #Intégration des ODD

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France lance deux cercles à Lyon et en région Grand-Est 

13 juin 2024

Le début du mois de juin a été marqué par deux rendez-vous en région, à Lyon le 4 juin puis à Nancy le 10 juin, qui ont permis au Pacte mondial de l’ONU – Réseau France de lancer de nouveaux cercles régionaux. 

  • #Pacte mondial #Territoires

Les 3 chiffres qui montrent que le changement climatique a atteint un niveau sans précédent [Novethic]

12 juin 2024

Le changement climatique atteint un niveau inégalé. Un consortium d’une cinquantaine de chercheurs mondiaux ont publié une mise à jour des indicateurs clés du changement climatique. La hausse moyenne de la température a déjà atteint 1,19°C ces dix dernières années et pourrait dépasser le seuil symbolique des 1,5°C d’ici cinq ans seulement.

  • #Climat #RSE

Quel rôle peuvent jouer les entreprises dans un monde fragmenté ?

6 juin 2024

L’Assemblée générale du Réseau France, tenue le 30 mai au musée du Quai Branly – Jacques Chirac, a été suivie par une table ronde afin d’échanger sur le rôle de l’entreprise dans un monde fragmenté.

  • #Pacte mondial

RSE, finance, communication : qui pour piloter la CSRD dans les entreprises ? [Novethic]

5 juin 2024

Alors que la CSRD se profile de plus en plus précisément pour les entreprises assujetties, une question se pose : qui va piloter ce dossier complexe au sein des entreprises ? Entre le département RSE, les fonctions finance et même la communication, il peut y avoir débat !

  • #RSE

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France engage les entreprises sur la voie d’une transformation profonde de leurs modèles d’affaires 

30 mai 2024

L’Assemblée générale annuelle du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France s’est tenue ce jeudi au musée du Quai Branly – Jacques Chirac.

  • #Pacte mondial

RSE et ODD : la Plateforme RSE formule 15 recommandations

17 mai 2024

À mi-parcours de l’Agenda 2030 et dans un contexte d’évolution du cadre réglementaire européen pour les entreprises, les membres de Plateforme RSE ont souhaité identifier les facteurs clés de succès pour renforcer les liens entre les ODD et la RSE.

  • #Point de vue

Le salaire décent, un des domaines d’action prioritaires du Pacte mondial des Nations Unies 

30 avril 2024

Le Pacte mondial de l’ONU agit, auprès des entreprises, en faveur d’un salaire décent pour tous les travailleurs. La notion de salaire décent (ou « Living Wage » en anglais) s’est imposée à la suite des conséquences de la vulnérabilité économique de ces « travailleurs pauvres » sur le développement du capital humain.  

  • #Travail décent

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.