31 janvier 2024

Publication d’une étude sur l’intégration de critères RSE dans les rémunérations

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France est ravi d’avoir contribué à l’étude de l’Observatoire de la RSE (Orse) et de PwC France et Maghreb portant sur l’intégration de critères RSE au sein des politiques de rémunérations des sociétés du CAC 40.  

Cette 3ème édition vise à dresser un état des lieux des pratiques sur ce sujet, désormais incontournable au sein des grandes entreprises. Les résultats obtenus proviennent de l’analyse des informations publiées dans les documents d’enregistrement universels (DEU) des sociétés du CAC 40 au 30 juin 2023. Cette étude a été nourrie de témoignages et de bonnes pratiques de plus de 15 entreprises, et des positionnements des organisations syndicales administratrices de l’Orse (CFDT, CFE-CGC et CGT), ainsi que du Medef. Cette édition apporte également des éclairages complémentaires sur les pratiques des PME, et au sein du capital-investissement, ainsi que sur la transparence des entreprises quant au calcul du ratio d’équité

Cette étude permet de tirer plusieurs enseignements :

Enseignement n°1 - L’intégration de critères RSE dans les politiques de rémunération, une pratique de place au sein des sociétés du CAC 40 :

  • 100 % des sociétés du CAC 40 intègrent des critères RSE dans la rémunération variable court terme de leurs dirigeants mandataires sociaux
  • 17 sociétés, soit 43 %, choisissent les dispositifs d’intéressement s’adressant aux salariés de l’entreprise pour y intégrer des critères RSE. Elles étaient au nombre de 7 en 2017. 

Enseignement n°2 - Un dispositif en pleine évolution, au service de la stratégie et des priorités RSE de l’entreprise :

  • Les 2 premiers critères les plus récurrents concernent les thématiques environnementale et sociale : émissions de CO2 et diversité et inclusion. Les dispositifs tendent vers l’intégration d’indicateurs plus variés, au service de l’atteinte des priorités RSE. 
  • Les sociétés du CAC 40 accroissent progressivement la part dédiée aux critères RSE au sein des rémunérations court terme des dirigeants mandataires sociaux, quote-part se situant entre 10 % et 30 %.

Enseignement n°3 - Une communication volontaire mais hétérogène :

  • De manière générale, les sociétés du CAC 40 communiquent davantage sur l‘intégration de critères RSE au sein des rémunérations et sur leurs motivations. Cela témoigne d’une maturité croissante de leurs pratiques. Par exemple, 53 % des sociétés du CAC 40 communiquent les indicateurs et objectifs RSE intégrés dans la rémunération des dirigeants mandataires sociaux. 
  • Toutefois, les niveaux de transparence sont parfois hétérogènes concernant les indicateurs choisis ou l’atteinte des objectifs par exemple, ce qui en complexifie la compréhension. 65 % des sociétés du CAC 40 ne communiquent ni les indicateurs ni les objectifs RSE intégrés à la rémunération des autres populations. 

L’étude apporte également des éclairages complémentaires :

Un mouvement global en marche au sein du capital-investissement 

  • 37 % de personnes interrogées considèrent que leur fonds intègre des considérations ESG dans la rémunération des dirigeants. 
  • Jusqu’à 50 % de critères RSE appliqués dans le mécanisme de carried interest par certaines sociétés de capital investissement. 

L’intégration de critères RSE dans la rémunération au sein des PME : une pratique encore timide et peu étudiée 

  • L’intégration de critères RSE dans les dispositifs de rémunération est bien plus rare au sein des PME que dans les grandes entreprises. Cela peut notamment s’expliquer car les démarches RSE et les approches RH sont bien moins formalisées dans les plus petites entreprises. De plus, les PME ne sont généralement pas sollicitées par leurs parties prenantes sur l’intégration de critères RSE dans les rémunérations, contrairement à certaines grandes entreprises.
  • Les PME qui ont fait le choix d’intégrer des critères RSE dans leurs dispositifs de rémunération l’expliquent par leur volonté de sensibiliser et d’impliquer davantage leurs salariés dans la démarche RSE de l’entreprise.
  • Dans les PME étudiées, l’intégration de la RSE dans les rémunérations se fait le plus souvent via l’intéressement. Les PME étudiées ont adossé une part de leur prime d’intéressement à des critères RSE. Parmi les indicateurs, relativement variés, mais principalement quantitatifs, on peut notamment citer : objectif annuel de réduction des émissions de GES, objectif lié à l’index égalité professionnelles, objectif en lien avec un baromètre de bien-être interne, taux de satisfaction client, etc.

Des méthodologies de calcul du ratio d’équité hétérogènes entre les sociétés du CAC 40, rendant difficile la comparabilité des ratios 

  • Une présentation méthodologique claire pour la plupart des entreprises : 87,5 % des sociétés du CAC 40 ont publié une méthodologie complète présentant les modalités de calcul du ratio et le périmètre. 
  • Cependant, seulement 38 % des sociétés combinent une méthodologie exhaustive complète au niveau du périmètre et de la méthodologie appliquée. 

Autres actualités

L’OIF invite les entreprises à participer aux missions économiques et commerciales de la Francophonie   

29 février 2024

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise des missions économiques et commerciales en Roumanie et au Canada. Ces missions s’inscrivent dans la Stratégie économique pour la Francophonie 2020-2025 qui vise à intensifier les échanges commerciaux et d’investissement entre ses 88 États et gouvernements membres.  

  • #Point de vue

Le C3D ouvre la 2ème édition de la remise de ses prix Paulownias 

26 février 2024

À l’occasion de cette 2ème édition des Paulownias, Nils Pedersen, Délégué général du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France, sera membre du jury pour décerner ces grands prix de la RSE. 

  • #RSE

Le Secrétaire général de l’ONU définit cinq priorités pour l’année 2024 

21 février 2024

Le 7 février dernier, à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétaire général, António Guterres, a exposé les principales priorités onusiennes pour l’année 2024. Celles-ci sont intrinsèquement liées à l’Agenda 2030 et à la durabilité du monde économique, notamment des entreprises.  

  • #ONU

Le Conseil et le Parlement européens trouvent un accord réglementaire pour les agences de notation ESG 

14 février 2024

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a annoncé lundi avoir trouvé un accord provisoire avec le Parlement européen pour la régulation des activités de notation environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) au sein de l’UE.

  • #Point de vue

Une initiative conçue pour les entreprises du secteur de l’hôtellerie et du tourisme 

13 février 2024

Plusieurs réseaux locaux du Pacte mondial de l’ONU invitent les entreprises des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme, souhaitant mettre en place et/ou valoriser des mesures de réduction des émissions de CO2, à participer à un cycle de sessions en ligne spécialement conçu pour elles.

  • #Pacte mondial

Les Nations Unies présentent l’avant-projet du futur Pacte pour l’avenir 

6 février 2024

Alors que les Etats membres des Nations Unies doivent aboutir en septembre à un Pacte pour l’avenir du multilatéralisme, ambitieux et transformateur, l’avant-projet de ce document a été présenté fin janvier. Celui-ci s’articule autour des principaux enjeux contemporains liés au développement, à la paix et la sécurité, ainsi qu’aux droits humains. 

  • #ONU

Le Rapport de développement durable en Europe 2023-2024 indique de fortes disparités entre les pays

2 février 2024

Depuis 2019, le Rapport sur le développement durable en Europe du SDSN présente un aperçu annuel des progrès de l’Union européenne (UE) vers la réalisation des ODD, ainsi que des progrès de 38 pays européens (comprenant les pays de l’UE, les pays candidats, le Royaume-Uni et l’Association européenne de libre-échange).

  • #Intégration des ODD

Il y a 25 ans, Kofi Annan prononçait le discours fondateur du Pacte Mondial

31 janvier 2024

Il y a 25 ans, Kofi Annan affirmait sa volonté de créer “un pacte mondial de valeurs et de principes partagés” afin de développer l’impact des entreprises dans le processus de développement durable.

  • #Pacte mondial

Un nouveau plan stratégique pour le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France 

30 janvier 2024

Fort de 20 ans d’action au service de la transformation durable des modèles d’affaires, le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France se dote d’un nouveau plan stratégique, à horizon 2030.

  • #Pacte mondial

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.