13 septembre 2023

Retour sur le Sommet africain pour le climat 

Le premier Sommet africain pour le climat qui avait lieu à Nairobi, la capitale kenyane, du 04 septembre au 13 septembre, avait pour but de trouver des solutions innovantes en matière de croissance verte et de financement du climat pour l’Afrique et le monde.  

Les dirigeants africains ont appelé à faire fructifier le potentiel du continent dans la lutte contre le réchauffement climatique, via les investissements et une réforme du système financier international. Pour le contexte, environ un cinquième de la population mondiale vit en Afrique. Pourtant, à ce jour, seuls 3 % des investissements mondiaux dans l’énergie y sont réalisés. Soit 76 milliards de dollars en 2023 (près de 71 milliards d’euros), selon les chiffres de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), qui déplore une telle asymétrie. 

Le sommet africain pour le climat a abouti sur la « Déclaration de Nairobi ». Une proposition africaine commune appelant à un régime mondial de taxation carbone sur les secteurs émetteurs de gaz à effet de serre tels que les combustibles fossiles, le transport maritime et l’aviation afin de financer la croissance verte sur le continent. Les dirigeants africains se sont également engagés à développer les énergies renouvelables, tout en insistant pour que la communauté internationale respecte ses propres engagements en matière de climat. Ils ont également exhorté les banques multilatérales à faire leur part en allégeant le fardeau de la dette de l’Afrique et en investissant dans le potentiel du continent. 

« Le sujet majeur (…) est l’opportunité sans équivalent que l’action climatique représente pour l’Afrique », a déclaré M. Ruto dans son discours inaugural : « Pendant très longtemps, nous n’avons fait que regarder cette question, il est temps de nous lancer (…). L’Afrique détient la clé pour accélérer la décarbonation de l’économie mondiale. Nous ne sommes pas seulement un continent riche en ressources, nous sommes une puissance au potentiel inexploité, désireuse de s’engager et d’être compétitive équitablement sur les marchés mondiaux », a-t-il estimé. 

Le sommet africain pour le climat a fait émerger un consensus, l’Afrique a un rôle essentiel à jouer. Dans son discours d’introduction, le président William Ruto du Kenya déclarait “[qu’] en Afrique, nous pouvons devenir un pôle industriel vert qui aide les autres régions à atteindre leurs stratégies de neutralité carbone d’ici 2050 [ce qui] est non seulement bénéfique pour l’Afrique, mais aussi pour le reste du monde.” L’économiste Fatih Birol, président de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) rappelait quant à lui l’énorme potentiel solaire du continent pour réduire sa pauvreté énergétique et notait que la demande mondiale en pétrole n’allait pas beaucoup plus augmenter car la transition énergétique est engagée – notamment dans le secteur des transports.  

 Plusieurs annonces ont été faites pendant le sommet :  

  • Les Emirats arabes unis annoncent plus de 4,1 milliards d’euros d’investissement dans les énergies vertes en Afrique 
  • Les Etats-Unis promettent 30 millions de dollars pour la sécurité alimentaire en Afrique 
  • La Banque africaine de développement s’est également engagée à fournir 25 milliards de dollars pour le financement climatique d’ici 2025 

Les pays africains sont préparés avec cette « Déclaration de Nairobi » à proposer une solution africaine commune aux discussions sur la fin des énergies fossiles lors de la prochaine Conférence des parties (COP28) à Dubaï, du 30 novembre au 12 décembre.  

Autres actualités

Urgence et appel à mobilisation en amont du Sommet de l’avenir 

25 juillet 2024

Le Forum politique de haut niveau des Nations Unies sur le développement durable (HLPF) s’est tenu du 8 au 18 juillet 2024 à New-York. Cette édition 2024 était articulée autour du thème « Renforcer l’agenda 2030 et éradiquer la pauvreté en période de crises multiples : la mise en œuvre efficace de solutions durables, résilientes et innovantes. »

  • #Intégration des ODD #ONU #Pacte mondial

Vers une rémunération décente : un programme d’action pour les entreprises du Pacte mondial

24 juillet 2024

À partir du mois d’octobre, le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France proposera aux entreprises membres un programme dédié à la mise en œuvre d’une rémunération décente.

  • #Travail décent

Un guide en ligne pour objectiver l‘impact des entreprises sur les ODD 

22 juillet 2024

La Global Reporting Initiative (GRI) a mis à jour sa base de données Business reporting on the SDGs, permettant d’améliorer le reporting des entreprises sur les ODD. 

  • #Intégration des ODD

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France publie dix bonnes pratiques du secteur privé en faveur de la durabilité

11 juillet 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France présente ce jour les initiatives exemplaires de dix de ses entreprises membres, engagées dans des secteurs variés, démontrant comment l’innovation et la responsabilité sociétale peuvent se traduire en actions concrètes pour un avenir durable. 

  • #Pacte mondial #RSE

Redéfinir le contrat social, l’entreprise et ses responsabilités

8 juillet 2024

Sanda Ojiambo, Sous-secretaire générale et Directrice exécutive du Pacte mondial des Nations Unies, intervenait samedi dernier dans le cadre des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, lors d’une table ronde portant sur “Redéfinir le contrat social, l’entreprise et ses responsabilités”.

  • #Pacte mondial

Seules 17 % des cibles des ODD sont sur la bonne voie, selon l’ONU

2 juillet 2024

Chaque année, l’ONU publie un état des lieux sur l’avancée des Objectifs de développement durable (ODD) dans le monde, afin de mettre en lumière les améliorations mais aussi les défis conséquents qu’il reste à relever.

  • #Intégration des ODD

Hommage à Conrad Eckenschwiller, premier Délégué général du réseau français du Pacte mondial

1 juillet 2024

Les membres du Conseil d’administration et l’équipe du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France saluent la mémoire de Conrad Eckenschwiller, qui avait lancé puis dirigé le réseau français.

  • #Pacte mondial

Une mobilisation multi-acteurs en faveur du salaire décent

27 juin 2024

Défini par l’OIT, le salaire décent permet aux travailleurs de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Le Pacte mondial des Nations Unies travaille avec les organisations onusiennes, les ONG, les universitaires et les entreprises, afin que ces dernières renforcent leurs engagements dans ce domaine.

  • #Travail décent

Pertes et dommages : “un premier versement pourrait intervenir dès 2025” [Novethic]

26 juin 2024

La Banque mondiale vient de donner son feu vert pour l’hébergement du fonds dédié aux pertes et dommages. Acté pendant la COP28, il doit aider les pays les plus vulnérables à affronter les dégâts irréversibles du changement climatique. Un premier versement pourrait intervenir dès 2025, espère Jean-Christophe Donnellier, inspecteur général du Trésor, élu co-président du Fonds. Interview.

  • #Point de vue

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.