6 juillet 2023

Dialogue entre grandes entreprises et PME à travers le prisme de la RSE

Le Pacte mondial Réseau France a animé un groupe de travail entre grandes entreprises et PME afin d’échanger autour des relations entre donneur d’ordre et fournisseur sous-traitant face à certaines problématiques de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Au regard des situations étudiées lors de ce groupe de travail, le Pacte mondial Réseau France propose des pistes de réflexion pour progresser.

Le Pacte mondial Réseau France a animé un groupe de travail entre grandes entreprises et PME afin d’échanger autour des relations entre donneur d’ordre et fournisseur sous-traitant face à certaines problématiques de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Diverses questions y ont été abordées : les achats responsables, la position centrale du prix, la prise en compte d’une « transition juste » et les exigences croisées en matière de responsabilité sociétale. Ces problématiques ont été observées sous le prisme de plusieurs situations (prix d’achat et coût réel des prestations de sous-traitance, récolte de données de décarbonation, exercice de référencement fournisseur notamment par l’utilisation de questionnaire, etc.). Au regard des situations étudiées lors de ce groupe de travail, le Pacte mondial Réseau France propose des pistes de réflexion pour progresser, développées dans ce livre blanc.

Recourir à des prestataires plus alignés et engagés sur le plan RSE quand on est donneur d’ordre reste par exemple le plus pertinent dans un monde où les enjeux environnementaux, sociaux et économiques sont de plus en plus prégnants et intimement liés, et ce même si le coût est supérieur, dans une démarche de valorisation et in fine de durabilité de l’entreprise. Sur ce point, il est crucial de fluidifier la relation entre les services RSE et achats au sein des grands donneurs d’ordre.

Toujours dans la valorisation des actions de RSE, afin de rendre compte de l’impact des activités des entreprises sur le réchauffement climatique et pour faire face aux exigences règlementaires croissantes en termes de mesures de gaz à effet de serre, la réalisation de bilans carbone et plus largement la mise en place de stratégies climat ambitieuses par tous les acteurs économiques des chaînes de valeur facilitera la mesure des émissions de gaz à effet de serre de Scope 3, ces émissions indirectes émises par les activités de chaque entreprise. Pour ce faire, une réflexion sur la standardisation des données apparaît essentielle, surtout au sein d’un même secteur d’activité. Des objectifs propres de décarbonation doivent être élaborés en concertation dans chacun de ces secteurs, objectifs qui se retrouveraient dans les plans stratégiques des entreprises. Cela soulève la nécessité d’améliorer les concertations, échanges et décisions communes entre tous les niveaux d’entreprise, grâce à l’aide notamment de réseaux comme le Pacte mondial ou les fédérations professionnelles.

Tous ces changements, ces « mises à niveau RSE » nécessitent évidemment des coûts supplémentaires, qui aujourd’hui incombent encore trop aux fournisseurs. Le poids de tels financements doit mieux être partagé et réparti sur l’ensemble de la chaîne valeur, et être assumé par un plus grand nombre de parties prenantes, du donneur d’ordre au client.

L’enjeu s’étend aussi à maintenir des relations commerciales saines et équilibrées, où les délais de paiement sont respectés, et où le recours à des questionnaires standardisés est réfléchi pour contrer une certaine déshumanisation du lien donneurs d’ordre-fournisseurs.

Le Pacte mondial Réseau France accueille ces sujets de débats et peut ici jouer un rôle d’agrégateur pour inciter au dialogue et fournir un cadre d’échange, comme à l’occasion de ce groupe de travail, mais également plus globalement en matière de durabilité des entreprises, comme avec l’évolution vers plus de standardisation de son propre format de reporting, la Communication sur le Progrès (CoP)

Autres actualités

L’OIF invite les entreprises à participer aux missions économiques et commerciales de la Francophonie   

29 février 2024

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise des missions économiques et commerciales en Roumanie et au Canada. Ces missions s’inscrivent dans la Stratégie économique pour la Francophonie 2020-2025 qui vise à intensifier les échanges commerciaux et d’investissement entre ses 88 États et gouvernements membres.  

  • #Point de vue

Le C3D ouvre la 2ème édition de la remise de ses prix Paulownias 

26 février 2024

À l’occasion de cette 2ème édition des Paulownias, Nils Pedersen, Délégué général du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France, sera membre du jury pour décerner ces grands prix de la RSE. 

  • #RSE

Le Secrétaire général de l’ONU définit cinq priorités pour l’année 2024 

21 février 2024

Le 7 février dernier, à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétaire général, António Guterres, a exposé les principales priorités onusiennes pour l’année 2024. Celles-ci sont intrinsèquement liées à l’Agenda 2030 et à la durabilité du monde économique, notamment des entreprises.  

  • #ONU

Le Conseil et le Parlement européens trouvent un accord réglementaire pour les agences de notation ESG 

14 février 2024

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a annoncé lundi avoir trouvé un accord provisoire avec le Parlement européen pour la régulation des activités de notation environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) au sein de l’UE.

  • #Point de vue

Une initiative conçue pour les entreprises du secteur de l’hôtellerie et du tourisme 

13 février 2024

Plusieurs réseaux locaux du Pacte mondial de l’ONU invitent les entreprises des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme, souhaitant mettre en place et/ou valoriser des mesures de réduction des émissions de CO2, à participer à un cycle de sessions en ligne spécialement conçu pour elles.

  • #Pacte mondial

Les Nations Unies présentent l’avant-projet du futur Pacte pour l’avenir 

6 février 2024

Alors que les Etats membres des Nations Unies doivent aboutir en septembre à un Pacte pour l’avenir du multilatéralisme, ambitieux et transformateur, l’avant-projet de ce document a été présenté fin janvier. Celui-ci s’articule autour des principaux enjeux contemporains liés au développement, à la paix et la sécurité, ainsi qu’aux droits humains. 

  • #ONU

Le Rapport de développement durable en Europe 2023-2024 indique de fortes disparités entre les pays

2 février 2024

Depuis 2019, le Rapport sur le développement durable en Europe du SDSN présente un aperçu annuel des progrès de l’Union européenne (UE) vers la réalisation des ODD, ainsi que des progrès de 38 pays européens (comprenant les pays de l’UE, les pays candidats, le Royaume-Uni et l’Association européenne de libre-échange).

  • #Intégration des ODD

Publication d’une étude sur l’intégration de critères RSE dans les rémunérations

31 janvier 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France a contribué à l’étude de l’Observatoire de la RSE (Orse) et de PwC France et Maghreb portant sur l’intégration de critères RSE au sein des politiques de rémunérations des sociétés du CAC 40.

  • #RSE

Il y a 25 ans, Kofi Annan prononçait le discours fondateur du Pacte Mondial

Il y a 25 ans, Kofi Annan affirmait sa volonté de créer “un pacte mondial de valeurs et de principes partagés” afin de développer l’impact des entreprises dans le processus de développement durable.

  • #Pacte mondial

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.