20 juin 2023

OIT : retour sur le 1er sommet du monde du travail et la Conférence internationale du Travail de 2023

Le premier Sommet sur le monde du travail s’est déroulé les 14 et 15 juin, dans le cadre de la 111e Conférence internationale du Travail (CIT) qui a réuni 16 chefs d’État et de gouvernement, ainsi que des représentants de haut niveau des Nations Unies, d’autres organisations internationales et d’organisations d’employeurs et de travailleurs. Retour sur ce sommet mais aussi sur les avancées de la CIT de 2023.

Ce premier Sommet sur le monde du travail a eu pour thème central en 2023 « La justice sociale pour tous ». L’idée de ce Sommet était de faire un forum de haut niveau où des intervenants du monde entier peuvent débattre de la nécessité de promouvoir une action renforcée, coordonnée et cohérente en faveur de la justice sociale.  

Le Directeur général de l’OIT, Gilbert F.Houngbo, a ainsi déclaré « La justice sociale est essentielle pour rendre nos sociétés et nos économies plus cohésives, productives et pacifiques. Elle est essentielle si nous voulons restaurer la confiance dans nos institutions et apporter la preuve d’un multilatéralisme efficace qui répond aux attentes des citoyens », a-t-il ajouté. « Saisissons cette occasion et profitons-en pour montrer notre engagement et notre détermination collectifs. N’ayons pas peur d’être audacieux dans notre approche. ».

Ce Sommet sur le monde du travail a ainsi examiné la proposition du Directeur général de Coalition mondiale pour la justice sociale – une initiative multilatérale approuvée lors du Conseil d’administration de mars 2023. « La Coalition s’attachera à apporter de réelles améliorations dans la vie quotidienne, en particulier pour nos concitoyens les plus vulnérables, notamment les jeunes en situation désespérée qui sont poussés à migrer dans des conditions dangereuses. Elle cherchera à catalyser l’investissement social, à générer davantage de financements pour les interventions de terrain et à rallier le soutien national et international en faveur d’une plus grande justice sociale », a déclaré le Directeur général de l’OIT.  Cette Coalition mondiale pour la justice sociale par son ambition et son ampleur va dans le sens de l’atteinte de l’Agenda 2030.

Lors de ce Sommet le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a ainsi indiqué que “ la pauvreté, la faim, les inégalités sont en hausse et les Objectifs du Développement durable en péril”. Crise climatique, conflits, urgences humanitaires, ces éléments ont un impact certain sur l’éducation, sur la vie de centaines de millions de personnes selon le Secrétaire général.

Face au « séisme qui s’annonce » avec l’automatisation et la quatrième révolution industrielle, la transition numérique et énergétique, la question des nouvelles compétences et de la justice sociale sont essentielles et il faut s’y préparer malgré « un monde en chaos ». « La Coalition mondiale pour la justice sociale pourrait être une force motrice dans l’atteinte des Objectifs du développement durable et pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain. », a ainsi déclaré le Secrétaire général à la fin de son allocution.

Le Secrétaire général a enfin rappelé l’importance de l’Accélérateur pour l’emploi et pour la protection sociale de l’ONU visant à créer 400 millions d’emplois et à étendre la couverture de la protection sociale à 4 milliards de personnes qui ne bénéficient actuellement d’aucune protection

Le Sommet a en outre examiné les moyens d’améliorer la coordination et la cohérence des politiques afin d’accroître l’ampleur et l’impact des actions en faveur de la justice sociale dans l’ensemble du système multilatéral.

L’enjeu de l’éducation et des nouvelles compétences dans un monde en bouleversement était donc au cœur de ce 1er Sommet social et de la CIT. 

En effet, cette 111e Conférence internationale du travail avait pour thème « une transition juste vers des économies durables et inclusives, des apprentissages de qualité et la protection des travailleurs ».

Dans cette occurrence, le comité de discussion générale sur une transition juste de l’OIT a ainsi élaboré des conclusions soulignant la nécessité impérative de faire progresser une transition juste pour parvenir à la justice sociale, l’éradication de la pauvreté et le soutien au travail décent. Les délégués de la CIT ont également approuvé les principes directeurs de l’OIT pour une transition juste vers des économies et des sociétés écologiquement durables en tant que base d’action et référence centrale pour l’élaboration des politiques.

Les délégués de la CIT ont également adopté une nouvelle recommandation sur les apprentissages de qualité. Celle-ci vise à soutenir « les possibilités offertes aux personnes de tous âges d’acquérir des compétences, de se recycler et de se perfectionner en permanence » sur des marchés du travail en bouleversement. Cette recommandation fournit une définition claire des apprentissages, spécifie des normes ambitieuses pour des apprentissages de qualité, y compris les droits et la protection des apprentis.

Le Pacte mondial de l’ONU, et le réseau français du Pacte mondial continueront à coopérer avec l’OIT et son bureau à Paris afin de faire avancer l’ensemble de ces sujets qui vont dans le sens de l’Agenda 2030.


Autres actualités

L’OIF invite les entreprises à participer aux missions économiques et commerciales de la Francophonie   

29 février 2024

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise des missions économiques et commerciales en Roumanie et au Canada. Ces missions s’inscrivent dans la Stratégie économique pour la Francophonie 2020-2025 qui vise à intensifier les échanges commerciaux et d’investissement entre ses 88 États et gouvernements membres.  

  • #Point de vue

Le C3D ouvre la 2ème édition de la remise de ses prix Paulownias 

26 février 2024

À l’occasion de cette 2ème édition des Paulownias, Nils Pedersen, Délégué général du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France, sera membre du jury pour décerner ces grands prix de la RSE. 

  • #RSE

Le Secrétaire général de l’ONU définit cinq priorités pour l’année 2024 

21 février 2024

Le 7 février dernier, à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétaire général, António Guterres, a exposé les principales priorités onusiennes pour l’année 2024. Celles-ci sont intrinsèquement liées à l’Agenda 2030 et à la durabilité du monde économique, notamment des entreprises.  

  • #ONU

Le Conseil et le Parlement européens trouvent un accord réglementaire pour les agences de notation ESG 

14 février 2024

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a annoncé lundi avoir trouvé un accord provisoire avec le Parlement européen pour la régulation des activités de notation environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) au sein de l’UE.

  • #Point de vue

Une initiative conçue pour les entreprises du secteur de l’hôtellerie et du tourisme 

13 février 2024

Plusieurs réseaux locaux du Pacte mondial de l’ONU invitent les entreprises des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme, souhaitant mettre en place et/ou valoriser des mesures de réduction des émissions de CO2, à participer à un cycle de sessions en ligne spécialement conçu pour elles.

  • #Pacte mondial

Les Nations Unies présentent l’avant-projet du futur Pacte pour l’avenir 

6 février 2024

Alors que les Etats membres des Nations Unies doivent aboutir en septembre à un Pacte pour l’avenir du multilatéralisme, ambitieux et transformateur, l’avant-projet de ce document a été présenté fin janvier. Celui-ci s’articule autour des principaux enjeux contemporains liés au développement, à la paix et la sécurité, ainsi qu’aux droits humains. 

  • #ONU

Le Rapport de développement durable en Europe 2023-2024 indique de fortes disparités entre les pays

2 février 2024

Depuis 2019, le Rapport sur le développement durable en Europe du SDSN présente un aperçu annuel des progrès de l’Union européenne (UE) vers la réalisation des ODD, ainsi que des progrès de 38 pays européens (comprenant les pays de l’UE, les pays candidats, le Royaume-Uni et l’Association européenne de libre-échange).

  • #Intégration des ODD

Publication d’une étude sur l’intégration de critères RSE dans les rémunérations

31 janvier 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France a contribué à l’étude de l’Observatoire de la RSE (Orse) et de PwC France et Maghreb portant sur l’intégration de critères RSE au sein des politiques de rémunérations des sociétés du CAC 40.

  • #RSE

Il y a 25 ans, Kofi Annan prononçait le discours fondateur du Pacte Mondial

Il y a 25 ans, Kofi Annan affirmait sa volonté de créer “un pacte mondial de valeurs et de principes partagés” afin de développer l’impact des entreprises dans le processus de développement durable.

  • #Pacte mondial

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.