24 mars 2023

Le GIEC publie son sixième rapport de synthèse pour guider la planète vers sa survie

Le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat a publié son 6e rapport de synthèse ce lundi 20 mars à la suite de la session d’approbation des représentants de ses 195 pays membres. Ce rapport finalise le sixième cycle de travail du GIEC, ouvert de 2015 à 2023, et synthétise les travaux du groupe sur cette période.

Le GIEC organise ses travaux en cycles d’évaluation du climat, et le sixième d’entre eux touche à sa fin. Depuis 2015, il a vu naître la publication de trois rapports spéciaux (Réchauffement planétaire de 1.5°C, Changement climatique et terres émergées, Rapport spécial sur les océans et la cryosphère,) ; mais surtout du rapport d’évaluation “AR 6”, lui-même divisé en trois volets (un par groupe de travail du GIEC : aspects scientifiques du changement climatique, adaptation au changement climatique, atténuation du changement climatique) :

Le rapport de synthèse dont il est question ici, Rapport de synthèse AR6 : Changement climatique 2023, résume l’ensemble des publications ci-dessus, les trois volets de l’AR6 comme les rapports spéciaux. Il sera la base scientifique de référence pour le premier bilan mondial de l’Accord de Paris lors de la COP28 à Dubaï en novembre-décembre 2023.  

Cette synthèse valide plusieurs constats sur l’urgence climatique à laquelle la Terre fait face. Elle établit le fait que les activités humaines, à travers leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), ont sans aucun doute causé le réchauffement climatique, qui s’est encore accentué, faisant de la décennie courant de 2011 à 2020 la plus chaude jamais enregistrée. Dans l’état actuel, la limite de réchauffement global à +1.5°C par rapport à l’ère préindustrielle sera atteinte dès le début des années 2030, avec une consommation complète du budget carbone correspondant. Un réchauffement global de +2.4 à +3.5°C serait alors prévu à la fin du siècle. Le réchauffement climatique impacte déjà des milliards d’êtres humains et met en péril à une échelle mondiale les aspects de sécurité alimentaire, d‘accès à l’eau, de santé, de stabilité économique et de préservation de la biodiversité.

Pour autant, le GIEC rappelle que les options pour réduire rapidement les émissions et s’adapter existent, sont efficaces et connues, mais met en garde sur la nécessité d’une action immédiate dans tous les secteurs, faute de quoi la fenêtre d’un réchauffement à +1.5/+2°C se refermera rapidement. Chaque degré compte substantiellement. La réduction drastique du recours aux énergies fossiles, le développement du solaire et de l’éolien ou l’élimination directe du CO2 dans l’atmosphère sont évoquées. Comme étudié dans le troisième volet de l’AR96, la réduction de la demande, la sobriété et la transformation de nos modes de consommation sont essentiels.

António Guterres, Secrétaire général de l’ONU, a qualifié ce rapport de synthèse de “guide de survie pour l’humanité et de guide pratique pour désamorcer cette bombe à retardement” que représente le réchauffement climatique.

Autres actualités

L’OIF invite les entreprises à participer aux missions économiques et commerciales de la Francophonie   

29 février 2024

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise des missions économiques et commerciales en Roumanie et au Canada. Ces missions s’inscrivent dans la Stratégie économique pour la Francophonie 2020-2025 qui vise à intensifier les échanges commerciaux et d’investissement entre ses 88 États et gouvernements membres.  

  • #Point de vue

Le C3D ouvre la 2ème édition de la remise de ses prix Paulownias 

26 février 2024

À l’occasion de cette 2ème édition des Paulownias, Nils Pedersen, Délégué général du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France, sera membre du jury pour décerner ces grands prix de la RSE. 

  • #RSE

Le Secrétaire général de l’ONU définit cinq priorités pour l’année 2024 

21 février 2024

Le 7 février dernier, à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétaire général, António Guterres, a exposé les principales priorités onusiennes pour l’année 2024. Celles-ci sont intrinsèquement liées à l’Agenda 2030 et à la durabilité du monde économique, notamment des entreprises.  

  • #ONU

Le Conseil et le Parlement européens trouvent un accord réglementaire pour les agences de notation ESG 

14 février 2024

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a annoncé lundi avoir trouvé un accord provisoire avec le Parlement européen pour la régulation des activités de notation environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) au sein de l’UE.

  • #Point de vue

Une initiative conçue pour les entreprises du secteur de l’hôtellerie et du tourisme 

13 février 2024

Plusieurs réseaux locaux du Pacte mondial de l’ONU invitent les entreprises des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme, souhaitant mettre en place et/ou valoriser des mesures de réduction des émissions de CO2, à participer à un cycle de sessions en ligne spécialement conçu pour elles.

  • #Pacte mondial

Les Nations Unies présentent l’avant-projet du futur Pacte pour l’avenir 

6 février 2024

Alors que les Etats membres des Nations Unies doivent aboutir en septembre à un Pacte pour l’avenir du multilatéralisme, ambitieux et transformateur, l’avant-projet de ce document a été présenté fin janvier. Celui-ci s’articule autour des principaux enjeux contemporains liés au développement, à la paix et la sécurité, ainsi qu’aux droits humains. 

  • #ONU

Le Rapport de développement durable en Europe 2023-2024 indique de fortes disparités entre les pays

2 février 2024

Depuis 2019, le Rapport sur le développement durable en Europe du SDSN présente un aperçu annuel des progrès de l’Union européenne (UE) vers la réalisation des ODD, ainsi que des progrès de 38 pays européens (comprenant les pays de l’UE, les pays candidats, le Royaume-Uni et l’Association européenne de libre-échange).

  • #Intégration des ODD

Publication d’une étude sur l’intégration de critères RSE dans les rémunérations

31 janvier 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France a contribué à l’étude de l’Observatoire de la RSE (Orse) et de PwC France et Maghreb portant sur l’intégration de critères RSE au sein des politiques de rémunérations des sociétés du CAC 40.

  • #RSE

Il y a 25 ans, Kofi Annan prononçait le discours fondateur du Pacte Mondial

Il y a 25 ans, Kofi Annan affirmait sa volonté de créer “un pacte mondial de valeurs et de principes partagés” afin de développer l’impact des entreprises dans le processus de développement durable.

  • #Pacte mondial

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.