20 février 2023

Urgence et espoir : les priorités du Secrétaire général de l’ONU pour 2023

Dans son discours à l’Assemblée des Nations Unies à New York, Antonio Guterres a présenté ses 7 priorités pour 2023. Pour le Secrétaire général, « l’heure n’est pas aux petites retouches ».

« Nous avons l’obligation d’agir, en profondeur et de manière systémique » a déclaré Antonio Guterres lors de la présentation des 7 priorités pour l’année 2023 qui s’annonce charnière. « Il faut agir avant qu’il ne soit trop tard » a martelé le chef de l’ONU avant de détailler les priorités pour l’organisation.

En premier lieu, le droit à la Paix, en rappelant le 75ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, António Guterres a assuré qu’au 21ème siècle, les droits de l’homme au sens large constituent une feuille de route pour sortir de l’impasse. Le Secrétaire général de l’ONU a affirmé que le Nouvel Agenda pour la paix vise à maximiser le pouvoir rassembleur de l’ONU en tant que plate-forme pour de larges coalitions et une diplomatie efficace, comme lors de l’Initiative céréalière de la mer Noire ou de la visite d’une délégation de l’ONU en Afghanistan pour les droits des femmes.

Les droits sociaux et économiques figurent également au rang de priorité pour 2023, M. Guterres a déploré l’échec du système financier international et appelé, mieux qu’à son évolution, à une transformation radicale, dans un monde ou les coûts d’emprunts sont cinq fois plus élevés pour les pays vulnérables. En somme un nouveau Bretton Woods qui donnerait une voix plus grande aux pays en développement dans les institutions financières mondiales. Pour le Secrétaire général, les banques multilatérales de développement devraient multiplier leur impact en mobilisant leurs fonds et les investisseurs privés dans la capacité des pays en développement à atteindre les objectifs de développement durable.

Le droit à un environnement propre, sain et durable pour tous est également au cœur des priorités de l’ONU avec la perspective sombre d’une augmentation des températures de 2,8 degrés Celsius, le chef de l’ONU a appelé à mettre fin mettre fin à la guerre impitoyable, implacable et insensée contre la nature, à l’étouffement des océans et à la « surconsommation vampirique de l’eau » et à se concentrer sur deux priorités urgentes : la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la réalisation de la justice climatique.

M Guterres a insisté sur l’importance de la mise en œuvre de partenariats pour des transitions énergétiques et a proposé un Pacte de solidarité climatique dans lequel tous les grands émetteurs de gaz à effet de serre font un effort supplémentaire pour réduire les émissions, et les pays les plus riches mobilisent des ressources financières et techniques pour soutenir les économies émergentes à réaliser l’objectif de 1,5 degré Celsius.

Le Secrétaire général souhaite ainsi que, toutes les entreprises, villes, régions et institutions financières qui ont pris un engagement net zéro à l’horizon 2050 présentent leurs plans de transition avec des objectifs crédibles et ambitieux pour 2025 et 2030. Les pays développés devront tenir la promesse de 100 milliards de dollars faite aux pays en développement et les acteurs à faire de la COP28 « un moment de vérité collectif ».

 « L’action climatique, a-t-il déclaré, est la plus grande opportunité du 21ème siècle pour faire avancer tous les objectifs de développement durable ».

Le respect des droits culturels constitue l’une des priorités des Nations Unies pour 2023 : les minorités ethniques et religieuses, les réfugiés, les migrants, les peuples autochtones et la communauté LGBTQI+ sont, selon le Secrétaire général de l’ONU, de plus en plus la cible de la haine, en ligne et hors ligne. Des dérives fomentées ou attisées par des personnalités politiques qui transforment les différences culturelles en conflit et par des algorithmes qui amplifient les idées toxiques au nom d’un modèle économique. M. Guterres a affirmé la nécessité de s’appuyer sur le nouveau code de conduite pour l’intégrité de l’information sur les plateformes numériques inclus dans « Notre programme commun ».

« L’Organisation des Nations Unies s’opposera à un retour du patriarcat et continuera de défendre les droits des femmes et des filles partout dans le monde », c’est une déclaration forte du Secrétaire général pour signifier l’importance de cette priorité pour les Nations Unies.  Cette discrimination mondiale systématique, omniprésente entrave le développement de chaque pays. M. Guterres a cité le combat des femmes en Iran ou en Afghanistan.

Le soutien aux droits civils sont aussi prioritaires selon Antonio Guterres :  parfois sous le coup de lois répressives et de nouvelles technologies de contrôle des individus, d’abus envers les militants des droits humains, « l’espace de la société civile disparaît sous nos yeux » et donc la démocratie. Le Secrétaire général a appelé à renforcer le soutien aux lois et politiques qui « protègent les droits à la participation et à la liberté d’expression ».

Les « droits négligés des générations futures » représentent la dernière priorité énoncée par le Secrétaire général, ne pas oublier les nouvelles générations et les inclure dans les décisions sont un signe de bonne gouvernance, cette question sera au cœur du Sommet de l’avenir de l’an prochain sur les questions planétaires.

L’ensemble de ces priorités sont recouvertes par l’Agenda 2030 et les Objectifs de développement durable, c’est pourquoi le Sommet des ODD de septembre sera, pour lui, la pièce maîtresse de 2023. Le Pacte mondial de l’ONU et le Pacte mondial Réseau France y contribueront en tant qu’initiative spéciale de l’ONU à destination du secteur privé.

Autres actualités

Le salaire décent, un des domaines d’action prioritaires du Pacte mondial des Nations Unies 

30 avril 2024

Le Pacte mondial de l’ONU agit, auprès des entreprises, en faveur d’un salaire décent pour tous les travailleurs. La notion de salaire décent (ou « Living Wage » en anglais) s’est imposée à la suite des conséquences de la vulnérabilité économique de ces « travailleurs pauvres » sur le développement du capital humain.  

  • #Travail décent

À la rencontre du secteur privé ivoirien et de ses enjeux RSE 

26 avril 2024

À l’occasion de l’événement de clôture du programme « Fondements de la durabilité d’entreprise » qui se tenait le mardi 23 avril à Abidjan, l’équipe du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France s’est rendue en Côte d’Ivoire pour un déplacement de trois jours.  

  • #Pacte mondial #PME

CS3D, travail forcé : les droits humains au cœur de l’actualité du Parlement européen

25 avril 2024

Cette semaine, le Parlement européen a adopté deux textes significatifs en faveur des droits humains et environnementaux : le règlement sur l’interdiction des produits issus du travail forcé et la directive sur le devoir de vigilance des entreprises en matière de durabilité.

  • #Droits humains #Travail décent

Élaboration d’un tableau de correspondance entre la CoP et le label RFAR 

23 avril 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France, le Médiateur des entreprises et le Conseil National des Achats (CNA) ont présenté un tableau de correspondance pour faciliter les démarches de progrès en matière de durabilité des entreprises.

  • #Pacte mondial #Reporting RSE

 Le Pacte mondial de l’ONU – un catalyseur pour les entreprises européennes et la compétitivité du secteur privé  

19 avril 2024

Le 18 avril 2024, le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France s’est rendu au Parlement européen avec le siège et d’autres réseaux locaux européens, afin d’échanger autour du thème « Pacte mondial de l’ONU – un catalyseur pour les entreprises européennes et la compétitivité du secteur privé ». 

  • #Pacte mondial #Reporting RSE

Les Nations Unies publient un nouveau rapport sur le financement des ODD 

10 avril 2024

Le 9 avril 2024, les Nations Unies ont fait paraître un nouveau rapport sur le financement du développement durable, indiquant que cet enjeu est au cœur de la crise actuelle est met sérieusement en péril les ODD et l’action climatique.

  • #Intégration des ODD #ONU

Retour sur le sommet international ChangeNOW pour la planète

27 mars 2024

Le sommet international ChangeNOW pour la planète s’est déroulé les 25, 26 et 27 mars 2024 au Grand Palais Ephémère, à Paris. Pour l’occasion, le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France a organisé une table ronde sur le rôle du secteur privé dans la réalisation de l’Agenda 2030.

  • #Intégration des ODD #Pacte mondial

Proposez votre candidature aux Trophées des ODD 2024

19 mars 2024

Pour la troisième année consécutive, le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France propose aux entreprises, membres ou non de son réseau, de candidater aux Trophées des ODD.

  • #Intégration des ODD #Pacte mondial

Forum régional sur le développement durable de la Commission économique pour l’Europe des Nations Unies

18 mars 2024

Chaque année, la Commission économique pour l’Europe des Nations Unies (UNECE) organise le Forum régional sur le développement durable qui prépare la réponse européenne au Forum politique de haut niveau (HLPF) organisé à New York en juillet.

  • #Intégration des ODD #ONU

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.