14 décembre 2022

Les solutions fondées sur la nature pourraient générer 20 millions de nouveaux emplois

Selon un nouveau rapport de l’OIT, du PNUE et de l’UICN, 20 millions d’emplois pourraient être créés en exploitant davantage le pouvoir de la nature pour relever les grands défis auxquels la société est confrontée, tels que le changement climatique, les risques de catastrophes et l’insécurité alimentaire et hydrique.

Les représentants de plus de 190 pays sont réunis à Montréal, à l’occasion de la Conférence des Nations unies sur la biodiversité (COP 15), pour négocier un accord ambitieux afin d’enrayer l’effondrement de la biodiversité d’ici à 2030. Dans cette occurrence, un nouveau rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT), du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) intitulé « Travail décent dans les solutions fondées sur la nature » avance qu’investir dans des politiques qui soutiennent les solutions fondées sur la nature (SBN) générerait d’importantes opportunités d’emploi.

Les solutions basées sur la nature peuvent être définies comme « des actions visant à protéger, conserver, restaurer, utiliser durablement et gérer les écosystèmes terrestres, d’eau douce, côtiers et marins, naturels ou modifiés, qui répondent aux défis sociaux, économiques et environnementaux de manière efficace et adaptative, tout en offrant simultanément des avantages en termes de bien-être humain, de services écosystémiques, de résilience et de biodiversité ». Aujourd’hui, c’est près de 75 millions de personnes qui sont déjà employées dans les secteurs liés aux solutions fondées sur la nature comme l’agriculture et la sylviculture et principalement dans la zone Asie, Pacifique. Le rapport ne cache pas qu’il y a encore des efforts à faire en ce qui concerne la qualité de ces emplois, souvent à temps partiel. Concernant les pays industrialisés, où la productivité agricole est élevée, les dépenses de solutions fondées sur la nature sont concentrées dans la restauration des écosystèmes et la gestion des ressources naturelles. Un effort conséquent est nécessaire en ce domaine.

20 millions d’emplois supplémentaires pourraient ainsi être créés dans le monde si les investissements dans les solutions fondées sur la nature étaient triplés d’ici 2030 selon le rapport. Cette étape est essentielle pour atteindre les objectifs en matière de biodiversité, de restauration des terres et de climat.

Le rapport appelle ainsi à la mise en œuvre de politiques de transition juste, notamment des mesures visant à créer et à soutenir des entreprises et des coopératives travaillant dans les solutions basées sur la Nature , le développement de compétences appropriées, des mesures visant à aider les travailleurs à se préparer et à obtenir des emplois dans les SBN, des universités qui intègrent les SBN dans leurs programmes d’études, et des politiques qui aident les SBN à respecter les normes fondamentales du travail, notamment le salaire minimum, la sécurité et la santé au travail, la liberté d’association et le recours au dialogue social.

Autres actualités

Urgence et appel à mobilisation en amont du Sommet de l’avenir 

25 juillet 2024

Le Forum politique de haut niveau des Nations Unies sur le développement durable (HLPF) s’est tenu du 8 au 18 juillet 2024 à New-York. Cette édition 2024 était articulée autour du thème « Renforcer l’agenda 2030 et éradiquer la pauvreté en période de crises multiples : la mise en œuvre efficace de solutions durables, résilientes et innovantes. »

  • #Intégration des ODD #ONU #Pacte mondial

Vers une rémunération décente : un programme d’action pour les entreprises du Pacte mondial

24 juillet 2024

À partir du mois d’octobre, le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France proposera aux entreprises membres un programme dédié à la mise en œuvre d’une rémunération décente.

  • #Travail décent

Un guide en ligne pour objectiver l‘impact des entreprises sur les ODD 

22 juillet 2024

La Global Reporting Initiative (GRI) a mis à jour sa base de données Business reporting on the SDGs, permettant d’améliorer le reporting des entreprises sur les ODD. 

  • #Intégration des ODD

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France publie dix bonnes pratiques du secteur privé en faveur de la durabilité

11 juillet 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France présente ce jour les initiatives exemplaires de dix de ses entreprises membres, engagées dans des secteurs variés, démontrant comment l’innovation et la responsabilité sociétale peuvent se traduire en actions concrètes pour un avenir durable. 

  • #Pacte mondial #RSE

Redéfinir le contrat social, l’entreprise et ses responsabilités

8 juillet 2024

Sanda Ojiambo, Sous-secretaire générale et Directrice exécutive du Pacte mondial des Nations Unies, intervenait samedi dernier dans le cadre des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, lors d’une table ronde portant sur “Redéfinir le contrat social, l’entreprise et ses responsabilités”.

  • #Pacte mondial

Seules 17 % des cibles des ODD sont sur la bonne voie, selon l’ONU

2 juillet 2024

Chaque année, l’ONU publie un état des lieux sur l’avancée des Objectifs de développement durable (ODD) dans le monde, afin de mettre en lumière les améliorations mais aussi les défis conséquents qu’il reste à relever.

  • #Intégration des ODD

Hommage à Conrad Eckenschwiller, premier Délégué général du réseau français du Pacte mondial

1 juillet 2024

Les membres du Conseil d’administration et l’équipe du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France saluent la mémoire de Conrad Eckenschwiller, qui avait lancé puis dirigé le réseau français.

  • #Pacte mondial

Une mobilisation multi-acteurs en faveur du salaire décent

27 juin 2024

Défini par l’OIT, le salaire décent permet aux travailleurs de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Le Pacte mondial des Nations Unies travaille avec les organisations onusiennes, les ONG, les universitaires et les entreprises, afin que ces dernières renforcent leurs engagements dans ce domaine.

  • #Travail décent

Pertes et dommages : “un premier versement pourrait intervenir dès 2025” [Novethic]

26 juin 2024

La Banque mondiale vient de donner son feu vert pour l’hébergement du fonds dédié aux pertes et dommages. Acté pendant la COP28, il doit aider les pays les plus vulnérables à affronter les dégâts irréversibles du changement climatique. Un premier versement pourrait intervenir dès 2025, espère Jean-Christophe Donnellier, inspecteur général du Trésor, élu co-président du Fonds. Interview.

  • #Point de vue

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.