14 décembre 2022

Les solutions fondées sur la nature pourraient générer 20 millions de nouveaux emplois

Selon un nouveau rapport de l’OIT, du PNUE et de l’UICN, 20 millions d’emplois pourraient être créés en exploitant davantage le pouvoir de la nature pour relever les grands défis auxquels la société est confrontée, tels que le changement climatique, les risques de catastrophes et l’insécurité alimentaire et hydrique.

Les représentants de plus de 190 pays sont réunis à Montréal, à l’occasion de la Conférence des Nations unies sur la biodiversité (COP 15), pour négocier un accord ambitieux afin d’enrayer l’effondrement de la biodiversité d’ici à 2030. Dans cette occurrence, un nouveau rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT), du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) intitulé « Travail décent dans les solutions fondées sur la nature » avance qu’investir dans des politiques qui soutiennent les solutions fondées sur la nature (SBN) générerait d’importantes opportunités d’emploi.

Les solutions basées sur la nature peuvent être définies comme « des actions visant à protéger, conserver, restaurer, utiliser durablement et gérer les écosystèmes terrestres, d’eau douce, côtiers et marins, naturels ou modifiés, qui répondent aux défis sociaux, économiques et environnementaux de manière efficace et adaptative, tout en offrant simultanément des avantages en termes de bien-être humain, de services écosystémiques, de résilience et de biodiversité ». Aujourd’hui, c’est près de 75 millions de personnes qui sont déjà employées dans les secteurs liés aux solutions fondées sur la nature comme l’agriculture et la sylviculture et principalement dans la zone Asie, Pacifique. Le rapport ne cache pas qu’il y a encore des efforts à faire en ce qui concerne la qualité de ces emplois, souvent à temps partiel. Concernant les pays industrialisés, où la productivité agricole est élevée, les dépenses de solutions fondées sur la nature sont concentrées dans la restauration des écosystèmes et la gestion des ressources naturelles. Un effort conséquent est nécessaire en ce domaine.

20 millions d’emplois supplémentaires pourraient ainsi être créés dans le monde si les investissements dans les solutions fondées sur la nature étaient triplés d’ici 2030 selon le rapport. Cette étape est essentielle pour atteindre les objectifs en matière de biodiversité, de restauration des terres et de climat.

Le rapport appelle ainsi à la mise en œuvre de politiques de transition juste, notamment des mesures visant à créer et à soutenir des entreprises et des coopératives travaillant dans les solutions basées sur la Nature , le développement de compétences appropriées, des mesures visant à aider les travailleurs à se préparer et à obtenir des emplois dans les SBN, des universités qui intègrent les SBN dans leurs programmes d’études, et des politiques qui aident les SBN à respecter les normes fondamentales du travail, notamment le salaire minimum, la sécurité et la santé au travail, la liberté d’association et le recours au dialogue social.

Autres actualités

L’OIF invite les entreprises à participer aux missions économiques et commerciales de la Francophonie   

29 février 2024

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise des missions économiques et commerciales en Roumanie et au Canada. Ces missions s’inscrivent dans la Stratégie économique pour la Francophonie 2020-2025 qui vise à intensifier les échanges commerciaux et d’investissement entre ses 88 États et gouvernements membres.  

  • #Point de vue

Le C3D ouvre la 2ème édition de la remise de ses prix Paulownias 

26 février 2024

À l’occasion de cette 2ème édition des Paulownias, Nils Pedersen, Délégué général du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France, sera membre du jury pour décerner ces grands prix de la RSE. 

  • #RSE

Le Secrétaire général de l’ONU définit cinq priorités pour l’année 2024 

21 février 2024

Le 7 février dernier, à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétaire général, António Guterres, a exposé les principales priorités onusiennes pour l’année 2024. Celles-ci sont intrinsèquement liées à l’Agenda 2030 et à la durabilité du monde économique, notamment des entreprises.  

  • #ONU

Le Conseil et le Parlement européens trouvent un accord réglementaire pour les agences de notation ESG 

14 février 2024

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a annoncé lundi avoir trouvé un accord provisoire avec le Parlement européen pour la régulation des activités de notation environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) au sein de l’UE.

  • #Point de vue

Une initiative conçue pour les entreprises du secteur de l’hôtellerie et du tourisme 

13 février 2024

Plusieurs réseaux locaux du Pacte mondial de l’ONU invitent les entreprises des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme, souhaitant mettre en place et/ou valoriser des mesures de réduction des émissions de CO2, à participer à un cycle de sessions en ligne spécialement conçu pour elles.

  • #Pacte mondial

Les Nations Unies présentent l’avant-projet du futur Pacte pour l’avenir 

6 février 2024

Alors que les Etats membres des Nations Unies doivent aboutir en septembre à un Pacte pour l’avenir du multilatéralisme, ambitieux et transformateur, l’avant-projet de ce document a été présenté fin janvier. Celui-ci s’articule autour des principaux enjeux contemporains liés au développement, à la paix et la sécurité, ainsi qu’aux droits humains. 

  • #ONU

Le Rapport de développement durable en Europe 2023-2024 indique de fortes disparités entre les pays

2 février 2024

Depuis 2019, le Rapport sur le développement durable en Europe du SDSN présente un aperçu annuel des progrès de l’Union européenne (UE) vers la réalisation des ODD, ainsi que des progrès de 38 pays européens (comprenant les pays de l’UE, les pays candidats, le Royaume-Uni et l’Association européenne de libre-échange).

  • #Intégration des ODD

Publication d’une étude sur l’intégration de critères RSE dans les rémunérations

31 janvier 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France a contribué à l’étude de l’Observatoire de la RSE (Orse) et de PwC France et Maghreb portant sur l’intégration de critères RSE au sein des politiques de rémunérations des sociétés du CAC 40.

  • #RSE

Il y a 25 ans, Kofi Annan prononçait le discours fondateur du Pacte Mondial

Il y a 25 ans, Kofi Annan affirmait sa volonté de créer “un pacte mondial de valeurs et de principes partagés” afin de développer l’impact des entreprises dans le processus de développement durable.

  • #Pacte mondial

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.