6 décembre 2022

Féminisation des conseils d’administration : une Europe à deux vitesses, la France cheffe de file

Après dix ans de blocage, le Parlement européen a adopté mardi 22 novembre la directive « Women on Boards », visant à favoriser l’équilibre femmes-hommes parmi les administrateurs des grandes entreprises. Si elle représente une grande avancée au niveau européen, cette directive met également en lumière une Europe à deux vitesses sur la féminisation des entreprises, dont la France s’impose comme cheffe de file.  

En 2012, la Commission européenne adoptait une directive imposant aux entreprises cotées en bourse d’atteindre un quota minimum de femmes au sein de leurs conseils d’administration. Après une décennie de blocage du côté du Conseil, et notamment de l’Allemagne, un accord a finalement été trouvé en mars 2022 sous Présidence française qui a permis l’adoption du Parlement.  

Intitulée « Women on Boards », la directive impose aux grandes entreprises qu’au moins 33% de tous les postes d’administrateurs dirigeants ou 40% des postes d’administrateurs non-exécutifs soient occupés par des femmes d’ici juillet 2026. Seules les entreprises cotées en bourse de plus de 250 salariés sont concernées par le champ d’application de la directive.  

En France, l’adoption de la loi Copé-Zimmermann en 2011 avait déjà imposé de tels quotas aux entreprises, plaçant le pays comme champion européen en la matière. Sur le modèle français, une dizaine d’Etats membres ont pris des mesures du même type, permettant ainsi d’augmenter de près de 17% le nombre de femmes occupant des sièges d’administrateurs dans les sociétés cotées européennes en dix ans. Les conseils d’administration des grandes entreprises européennes comptent ainsi aujourd’hui 30,6% de femmes. Cela reste cependant près de 15% de moins que la France, où leur niveau de représentation monte à 45,3%, soit bien au-dessus des objectifs que l’Union européenne vient de se fixer.  

Malgré cet élan, plusieurs pays restent à la traine sur ces enjeux. On ne compte par exemple que 8,5% de femmes dans les conseils d’administration des entreprises chypriotes et 10% du côté des entreprises estoniennes. L’adoption de la directive Women on boards, permettra de rectifier ce déséquilibre européen et de sanctionner de manière efficace, dissuasive et proportionnée les entreprises qui n’appliqueraient pas ces nouvelles procédures.  

Outre l’accès aux postes d’administrateurs, l’équilibre femmes-hommes en entreprise reste un enjeu majeur en France et en Europe, où moins d’une femme sur dix occupe un poste de présidente ou de PDG des plus grandes entreprises cotées en bourse. La participation et l’accès des femmes aux postes de direction est loin d’être atteinte et est nécessaire à la réalisation de l’Agenda 2030. Elle s’inscrit dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) et notamment de la cible 5.5 : « Garantir la participation entière et effective des femmes et leur accès en toute égalité aux fonctions de direction à tous les niveaux de décision, dans la vie politique, économique et publique ». 

Autres actualités

Droits des enfants : une situation fragilisée depuis la crise de la Covid-19

3 février 2023

Dans un rapport publié fin janvier, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) avance que la conjonction d’une série de crises devrait avoir un impact immense sur les enfants en 2023.

  • #Point de vue

La RSE au cœur de la version révisée du code Afep-Medef

1 février 2023

Présenté en décembre 2022, la version révisée du Code de gouvernance Afep-Medef place les enjeux de responsabilité sociale et environnementale au cœur des missions du conseil d’administration, notamment en matière climatique.

  • #Point de vue

Les PDG adoptent une stratégie de durabilité face aux défis mondiaux

31 janvier 2023

Alors que l’on s’approche de la moitié du chemin de l’Agenda 2030, les dirigeants prennent des mesures pour éviter les conséquences sur l’environnement, la société et la croissance des entreprises.

  • #Intégration des ODD #Pacte mondial

Retour sur le rendez-vous en région à Grenoble

30 janvier 2023

Le Pacte mondial – Réseau France a organisé ce jeudi 26 janvier un rendez-vous d’échanges sur la transition juste et le réchauffement climatique à Alpexpo.

  • #Pacte mondial #Territoires

Lettre annuelle de Sanda Ojiambo aux participants du Pacte mondial

26 janvier 2023

Pour Sanda Ojiambo, Directrice générale et exécutive du Pacte Mondial des Nations Unies, les entreprises peuvent accélérer leurs progrès dans le cadre des ODD, en s’engageant à respecter les Dix principes du Pacte mondial.

  • #Intégration des ODD #Pacte mondial
Baromètre ODD 2022

Découvrez les résultats du baromètre ODD 2022

25 janvier 2023

Le Pacte mondial – Réseau France et PwC France et Maghreb dévoilent les résultats de l’enquête annuelle « ODD et entreprises françaises en action », qui démontrent une pleine implication des entreprises dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030.

  • #Intégration des ODD #Pacte mondial

Retour sur le rendez-vous en région à Quimper

24 janvier 2023

Le Pacte mondial – Réseau France a organisé lundi 23 janvier un rendez-vous d’échanges sur la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) à Quimper. Au programme, les Objectifs de développement durable : enjeux et opportunités pour l’entreprise.

  • #Pacte mondial #Territoires

Des principes aux actes

23 janvier 2023

Le Pacte mondial des Nations unies invite les entreprises à intégrer volontairement Dix principes relatifs aux droits de l’homme, aux droits du travail, à l’environnement et à l’anti-corruption ainsi qu’à agir en faveur des Objectifs de développement durable (ODD).

  • #Communication sur le Progrès #Pacte mondial #Point de vue

Information sur la gouvernance

16 janvier 2023

Après la démission d’André Renaudin comme Président du Pacte mondial – Réseau France, Gilles Vermot Desroches a été désigné comme Président.

  • #Pacte mondial

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.