25 novembre 2022

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : ce que peuvent faire les entreprises

La violence à l’égard des femmes n’est pas une « affaire privée ». Les entreprises peuvent agir, comme le démontre une étude de l’OIT publiée pour l’occasion. 

La Convention 190 de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur le harcèlement et la violence au travail publiée en 2019 comporte une disposition sur la prise en compte des effets des violences domestiques et l’atténuation de leur impact dans le monde du travail : l’environnement de travail et l’entreprise peuvent agir pour aider les femmes et collaboratrices à sortir du piège ou de l’étau des violences. 

En cette Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Bureau de l’OIT pour la France a souhaité documenter les pratiques et les actions déployées par les entreprises françaises pour venir en aide à leurs salariées victimes de ces violences à travers une étude réalisée par Marie Noëlle Lopez ( New Bridges). 

Cette étude souligne la prise en compte progressive de ce sujet dans les politiques de ressources humaines ainsi qu’un engagement croissant des entreprises et présente plusieurs bonnes pratiques ou engagement d’entreprises. 

C’est par exemple L’Oréal, BNP Paribas, Sodexo, Kering aux côtés de l’association CARE qui ont soutenu publiquement l’émergence de la Convention 190 de l’OIT. C’est aussi Orange qui place la lutte contre les violences comme l’un des cinq axes de la politique égalité professionnelle femmes-hommes du groupe, que ce soit au niveau mondial ou en France, du fait du fort impact que les violences conjugales peuvent avoir sur l’environnement de travail. Orange a également pris un engagement mondial sur la lutte contre les discriminations et les violences à travers un accord mondial avec la fédération syndicale mondiale UNI Global Union. 

L’Oréal à travers son programme « Share and care » réalise une sensibilisation mondiale sur le thème des violences faites aux femmes, le groupe de cosmétiques peut lister les actions que les équipes locales peuvent entreprendre pour soutenir les victimes, en les adaptant à leur contexte local, grâce notamment à des jours de congés ou des aménagements du temps de travail, des aides financières et de la mobilité professionnelle ou des mesures de sécurité sur les lieux de travail. On peut également citer Air France qui a rendu obligatoire un e-learning sur les violences faites aux femmes et le sexisme ordinaire pour les cadres et managers par le dernier accord égalité professionnelle. 

Les entreprises agissent également contre le fléau des violences faites aux femmes à travers des partenariats comme celui d’EDF – Une Femme Un Toit – qui a conduit l’entreprise à monter des groupes de travail mêlant représentantes de l’association, RH, représentants du personnels, représentants du médico-social et managers pour explorer quels pouvaient être les axes de progrès ainsi que la mise en place d’une boîte à outils sur ce que pouvait faire l’entreprise en la matière. 

Il est enfin essentiel de rappeler que la lutte contre les violences faites aux femmes se place dans l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) et notamment de la cible 5.2 : « Éliminer de la vie publique et de la vie privée toutes les formes de violence faite aux femmes et aux filles, y compris la traite et l’exploitation sexuelle et d’autres types d’exploitation ».   

Autres actualités

Un guide en ligne pour objectiver l‘impact des entreprises sur les ODD 

22 juillet 2024

La Global Reporting Initiative (GRI) a mis à jour sa base de données Business reporting on the SDGs, permettant d’améliorer le reporting des entreprises sur les ODD. 

  • #Intégration des ODD

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France publie dix bonnes pratiques du secteur privé en faveur de la durabilité

11 juillet 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France présente ce jour les initiatives exemplaires de dix de ses entreprises membres, engagées dans des secteurs variés, démontrant comment l’innovation et la responsabilité sociétale peuvent se traduire en actions concrètes pour un avenir durable. 

  • #Pacte mondial #RSE

Redéfinir le contrat social, l’entreprise et ses responsabilités

8 juillet 2024

Sanda Ojiambo, Sous-secretaire générale et Directrice exécutive du Pacte mondial des Nations Unies, intervenait samedi dernier dans le cadre des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, lors d’une table ronde portant sur “Redéfinir le contrat social, l’entreprise et ses responsabilités”.

  • #Pacte mondial

Seules 17 % des cibles des ODD sont sur la bonne voie, selon l’ONU

2 juillet 2024

Chaque année, l’ONU publie un état des lieux sur l’avancée des Objectifs de développement durable (ODD) dans le monde, afin de mettre en lumière les améliorations mais aussi les défis conséquents qu’il reste à relever.

  • #Intégration des ODD

Hommage à Conrad Eckenschwiller, premier Délégué général du réseau français du Pacte mondial

1 juillet 2024

Les membres du Conseil d’administration et l’équipe du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France saluent la mémoire de Conrad Eckenschwiller, qui avait lancé puis dirigé le réseau français.

  • #Pacte mondial

Une mobilisation multi-acteurs en faveur du salaire décent

27 juin 2024

Défini par l’OIT, le salaire décent permet aux travailleurs de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Le Pacte mondial des Nations Unies travaille avec les organisations onusiennes, les ONG, les universitaires et les entreprises, afin que ces dernières renforcent leurs engagements dans ce domaine.

  • #Travail décent

Pertes et dommages : “un premier versement pourrait intervenir dès 2025” [Novethic]

26 juin 2024

La Banque mondiale vient de donner son feu vert pour l’hébergement du fonds dédié aux pertes et dommages. Acté pendant la COP28, il doit aider les pays les plus vulnérables à affronter les dégâts irréversibles du changement climatique. Un premier versement pourrait intervenir dès 2025, espère Jean-Christophe Donnellier, inspecteur général du Trésor, élu co-président du Fonds. Interview.

  • #Point de vue

Convergences entre la CoP du Pacte mondial et l’évaluation EcoVadis  

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France et l’évaluateur RSE EcoVadis ont présenté les similitudes entre leurs méthodes d’évaluation RSE et de durabilité dans leurs questionnaires respectifs, lors d’un webinaire tenu le 25 juin 2024. 

  • #Communication sur le Progrès #Pacte mondial #Reporting RSE

La majorité des entreprises européennes voient dans la CSRD une opportunité [Novethic]

20 juin 2024

Et si la CSRD était une opportunité business pour les entreprises européennes ? C’est en tout cas ce que pensent une majorité de dirigeants européens, interrogés dans une récente enquête menée par le cabinet PwC.

  • #RSE

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.