17 novembre 2022

Entreprises, conflits et géopolitique 

La Plateforme RSE, dont est membre le Pacte mondial réseau France, a publié une note d’actualité pour ouvrir le débat sur le rôle de l’entreprise en temps de guerre, au moment où les contours d’une nouvelle dimension géopolitique de la RSE se dessinent.

Les membres du bureau de la Plateforme RSE ont adopté le 21 octobre une position rappelant les enjeux de ce débat et les principes fondamentaux auxquels ils sont attachés. L’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022 conduit tous les acteurs de la société européenne à s’interroger sur leur rôle et leur contribution à la paix et au développement durable.

Les entreprises, comme l’ensemble de la société, vivent les impacts économiques et sociaux considérables de cette guerre – déplacement de population, destruction des habitats et des infrastructures, montée de l’inflation, tensions extrêmes sur les marchés critiques de l’énergie et de l’alimentation. La responsabilité sociétale des entreprises promeut le rôle des entreprises dans la mise en œuvre d’un développement durable partagé, dans le respect des principes internationaux des Nations unies, de l’OIT, et des Conventions de Genève. Ces principes portent un projet de société ouvert sur le dialogue, la démocratie et la paix en cohérence avec l’ODD 16 « Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous ». 

Il est rappelé que la RSE se fonde aussi sur la transparence, ce qui implique d’éclairer les parties prenantes de l’entreprise sur les décisions prises. Une entreprise responsable ne peut chercher à tirer un profit d’une intervention militaire contraire au droit international, notamment à la Charte des Nations unies qui consacre d’une part le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes dans son article 1.2 mais aussi le principe selon lequel « les Membres de l’Organisation s’abstiennent, dans leurs relations internationales, de recourir à la menace ou à l’emploi de la force, soit contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique de tout État, soit de toute autre manière incompatible avec les buts des Nations Unies ». 

« Ainsi, partout où une population est confrontée une situation de conflit, les entreprises actives sur le territoire doivent examiner les conditions de leur présence et de leurs activités. » 

Autres actualités

L’OIF invite les entreprises à participer aux missions économiques et commerciales de la Francophonie   

29 février 2024

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise des missions économiques et commerciales en Roumanie et au Canada. Ces missions s’inscrivent dans la Stratégie économique pour la Francophonie 2020-2025 qui vise à intensifier les échanges commerciaux et d’investissement entre ses 88 États et gouvernements membres.  

  • #Point de vue

Le C3D ouvre la 2ème édition de la remise de ses prix Paulownias 

26 février 2024

À l’occasion de cette 2ème édition des Paulownias, Nils Pedersen, Délégué général du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France, sera membre du jury pour décerner ces grands prix de la RSE. 

  • #RSE

Le Secrétaire général de l’ONU définit cinq priorités pour l’année 2024 

21 février 2024

Le 7 février dernier, à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétaire général, António Guterres, a exposé les principales priorités onusiennes pour l’année 2024. Celles-ci sont intrinsèquement liées à l’Agenda 2030 et à la durabilité du monde économique, notamment des entreprises.  

  • #ONU

Le Conseil et le Parlement européens trouvent un accord réglementaire pour les agences de notation ESG 

14 février 2024

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a annoncé lundi avoir trouvé un accord provisoire avec le Parlement européen pour la régulation des activités de notation environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) au sein de l’UE.

  • #Point de vue

Une initiative conçue pour les entreprises du secteur de l’hôtellerie et du tourisme 

13 février 2024

Plusieurs réseaux locaux du Pacte mondial de l’ONU invitent les entreprises des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme, souhaitant mettre en place et/ou valoriser des mesures de réduction des émissions de CO2, à participer à un cycle de sessions en ligne spécialement conçu pour elles.

  • #Pacte mondial

Les Nations Unies présentent l’avant-projet du futur Pacte pour l’avenir 

6 février 2024

Alors que les Etats membres des Nations Unies doivent aboutir en septembre à un Pacte pour l’avenir du multilatéralisme, ambitieux et transformateur, l’avant-projet de ce document a été présenté fin janvier. Celui-ci s’articule autour des principaux enjeux contemporains liés au développement, à la paix et la sécurité, ainsi qu’aux droits humains. 

  • #ONU

Le Rapport de développement durable en Europe 2023-2024 indique de fortes disparités entre les pays

2 février 2024

Depuis 2019, le Rapport sur le développement durable en Europe du SDSN présente un aperçu annuel des progrès de l’Union européenne (UE) vers la réalisation des ODD, ainsi que des progrès de 38 pays européens (comprenant les pays de l’UE, les pays candidats, le Royaume-Uni et l’Association européenne de libre-échange).

  • #Intégration des ODD

Publication d’une étude sur l’intégration de critères RSE dans les rémunérations

31 janvier 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France a contribué à l’étude de l’Observatoire de la RSE (Orse) et de PwC France et Maghreb portant sur l’intégration de critères RSE au sein des politiques de rémunérations des sociétés du CAC 40.

  • #RSE

Il y a 25 ans, Kofi Annan prononçait le discours fondateur du Pacte Mondial

Il y a 25 ans, Kofi Annan affirmait sa volonté de créer “un pacte mondial de valeurs et de principes partagés” afin de développer l’impact des entreprises dans le processus de développement durable.

  • #Pacte mondial

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.