30 mai 2022

Directive européenne relative à la diligence raisonnable – Déclaration de Sanda Ojiambo

Sanda Ojiambo, Sous-Secrétaire générale et Directrice générale du Pacte mondial des Nations Unies, plus large initiative mondiale pour la durabilité des entreprises, se réjouit des avancées concernant la directive de la Commission européenne sur le devoir de diligence raisonnable des entreprises. Elle appelle à un meilleur alignement sur les principales normes internationales relatives à la diligence raisonnable adoptées par l’ONU et l’OCDE, et notamment sur les principes directeurs de l’ONU relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme.

NATIONS UNIES, New York, 23 mai 2022 – Aujourd’hui s’achève le cycle de consultation sur la proposition de la Commission européenne relative à la diligence raisonnable des entreprises en matière de développement durable, marquant une étape importante dans le développement de cette législation historique.
En tant que plus large initiative mondiale en faveur de la RSE et du développement durable, le Pacte mondial des Nations Unies salue l’engagement de la Commission européenne pour faire progresser la protection des droits humains et de l’environnement à travers la diligence raisonnable. Le Pacte mondial des Nations Unies attend les retours de ces contributions multi-acteurs et se réjouit du renforcement de cette directive à travers un meilleur alignement sur les principales normes internationales en matière de diligence raisonnable, comme les Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme (UNGPs), la Déclaration de principes tripartites de l’OIT sur les entreprise multinationales et la politique sociale et les Principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales.
Adoptée par la Commission le 23 février dernier, l’objectif de cette directive est de « s’assurer que les entreprises actives sur le marché intérieur [européen] contribuent au développement durable (…) à travers l’identification, la prévention et l’atténuation, l’arrêt et/ou la réduction des externalités négatives potentielles ou réelles causées par les activités des entreprises, de leurs fournisseurs et de leurs chaînes de valeurs sur les droits de l’homme et l’environnement ». Elle propose également que les entreprises ne parvenant pas à mettre en place des plans d’action efficaces ou à intégrer des mesures préventives ou correctives soient exposées à des sanctions administratives et que leur responsabilité civile puisse être engagée. Les retours reçus par la Commission européenne avant la fin de la journée seront résumés et présentés au Parlement et au Conseil européen et alimenteront le débat législatif.
Dans un contexte de pandémie mondiale persistante, d’inégalités croissantes et d’urgence climatique, la contribution du secteur privé pour une relance responsable, le développement durable et une transition juste, doit aller de pair avec la garantie du respect, de la dignité et de l’égalité pour tous. Le projet de directive de la Commission européenne sur le devoir de diligence est une étape bienvenue pour faire avancer « un mélange judicieux de mesures » – à la fois volontaires et obligatoires, nationales et internationales – établi par les principes directeurs des Nations Unies et pour encourager le respect des droits de l’homme par les entreprises, conformément aux Dix principes du Pacte mondial des Nations Unies.
En novembre 2020, le Pacte mondial des Nations Unies avait déjà annoncé son soutien à toutes les initiatives de développement réglementaire sur la diligence raisonnable en matière de droits de l’homme et de l’environnement. Nos enquêtes menées auprès des membres du Pacte mondial ont montré que si plus de 90% des entreprises ont des politiques en matière de droits de l’homme mises en place, seulement 18% d’entre elles conduisent des études d’impact sur ce sujet.
Les entreprises attendent un accompagnement du Pacte mondial des Nations Unies et de ses réseaux locaux et, ce faisant, nous sommes mobilisés pour les aider à se préparer et à s’adapter aux nouvelles législations sur la diligence raisonnable au sein de l’Union Européenne et ailleurs, alors que le processus réglementaire s’accélère.
Afin de soutenir un cadre favorable au respect des droits de l’homme par les entreprises, le Pacte mondial des Nations Unies lancera un accélérateur « Business et droits de l’homme » en 2023, avec une période de recrutement débutant en septembre 2022. Cet accélérateur visera à aider les entreprises à prendre des mesures volontaires pour respecter les droits de l’homme en adoptant un processus continu de diligence raisonnable en la matière et servira de complément à la dynamique en faveur d’une législation obligatoire sur la diligence raisonnable.

Autres actualités

L’OIF invite les entreprises à participer aux missions économiques et commerciales de la Francophonie   

29 février 2024

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise des missions économiques et commerciales en Roumanie et au Canada. Ces missions s’inscrivent dans la Stratégie économique pour la Francophonie 2020-2025 qui vise à intensifier les échanges commerciaux et d’investissement entre ses 88 États et gouvernements membres.  

  • #Point de vue

Le C3D ouvre la 2ème édition de la remise de ses prix Paulownias 

26 février 2024

À l’occasion de cette 2ème édition des Paulownias, Nils Pedersen, Délégué général du Pacte mondial de l’ONU – Réseau France, sera membre du jury pour décerner ces grands prix de la RSE. 

  • #RSE

Le Secrétaire général de l’ONU définit cinq priorités pour l’année 2024 

21 février 2024

Le 7 février dernier, à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétaire général, António Guterres, a exposé les principales priorités onusiennes pour l’année 2024. Celles-ci sont intrinsèquement liées à l’Agenda 2030 et à la durabilité du monde économique, notamment des entreprises.  

  • #ONU

Le Conseil et le Parlement européens trouvent un accord réglementaire pour les agences de notation ESG 

14 février 2024

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a annoncé lundi avoir trouvé un accord provisoire avec le Parlement européen pour la régulation des activités de notation environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) au sein de l’UE.

  • #Point de vue

Une initiative conçue pour les entreprises du secteur de l’hôtellerie et du tourisme 

13 février 2024

Plusieurs réseaux locaux du Pacte mondial de l’ONU invitent les entreprises des secteurs de l’hôtellerie et du tourisme, souhaitant mettre en place et/ou valoriser des mesures de réduction des émissions de CO2, à participer à un cycle de sessions en ligne spécialement conçu pour elles.

  • #Pacte mondial

Les Nations Unies présentent l’avant-projet du futur Pacte pour l’avenir 

6 février 2024

Alors que les Etats membres des Nations Unies doivent aboutir en septembre à un Pacte pour l’avenir du multilatéralisme, ambitieux et transformateur, l’avant-projet de ce document a été présenté fin janvier. Celui-ci s’articule autour des principaux enjeux contemporains liés au développement, à la paix et la sécurité, ainsi qu’aux droits humains. 

  • #ONU

Le Rapport de développement durable en Europe 2023-2024 indique de fortes disparités entre les pays

2 février 2024

Depuis 2019, le Rapport sur le développement durable en Europe du SDSN présente un aperçu annuel des progrès de l’Union européenne (UE) vers la réalisation des ODD, ainsi que des progrès de 38 pays européens (comprenant les pays de l’UE, les pays candidats, le Royaume-Uni et l’Association européenne de libre-échange).

  • #Intégration des ODD

Publication d’une étude sur l’intégration de critères RSE dans les rémunérations

31 janvier 2024

Le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France a contribué à l’étude de l’Observatoire de la RSE (Orse) et de PwC France et Maghreb portant sur l’intégration de critères RSE au sein des politiques de rémunérations des sociétés du CAC 40.

  • #RSE

Il y a 25 ans, Kofi Annan prononçait le discours fondateur du Pacte Mondial

Il y a 25 ans, Kofi Annan affirmait sa volonté de créer “un pacte mondial de valeurs et de principes partagés” afin de développer l’impact des entreprises dans le processus de développement durable.

  • #Pacte mondial

Que diriez-vous de rester informé ?

Les dernières actualités dans votre boite mail.