Comment définir son plan d’action ?

Étape 1 : Définir des objectifs RSE

Pour construire un plan d’action RSE efficace, il est nécessaire de définir des objectifs simples, ambitieux tout en restant réalisables, qui s’appuient sur le diagnostic RSE précédemment établi lors de l’identification des enjeux prioritaires.
Ces objectifs doivent pouvoir couvrir les 7 enjeux centraux énoncés par la norme ISO 26000 : la gouvernance de l’entreprise, les droits humains, les conditions de travail, l’environnement, les pratiques commerciales, la protection des consommateurs et le développement local. Ces éléments peuvent être répartis dans trois domaines clés de la RSE : la dimension sociale, environnementale, mais aussi économique.

À chaque objectif doivent être alloués des ressources (un budget, du temps, et des collaborateurs), une cible, un délai et un degré de priorité.

Dans l’idéal, cette étape doit s’opérer dans le cadre d’un dialogue ouvert avec l’ensemble des parties prenantes, collaborateurs compris, car ce sont notamment eux qui intègreront ces objectifs et déploieront les actions au cœur des activités de l’entreprise.

Étape 2 : Passer à l’action

Répondre aux objectifs définis précédemment nécessite une réflexion autour d’actions concrètes et leur mise en place. Ces actions peuvent être diverses et variées : il peut s’agir d’actions de mise en conformité, mais aussi d’actions plus ambitieuses comme l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments, la formation des collaborateurs aux enjeux climatiques, etc.

Ces actions doivent être hiérarchisées en fonction du niveau de difficulté, mais aussi et surtout au niveau de l’impact réel de celles-ci. Enfin, il est important de se positionner sur les actions qui auront le meilleur retour sur investissement mais aussi celles qui s’avèrent prioritaires pour les parties prenantes.

Étape 3 : Fixer des indicateurs de performance RSE

Les indicateurs, qualitatifs ou quantitatifs, doivent permettre de contrôler la bonne réalisation des objectifs grâce aux actions mises en place. Cette étape tout aussi indispensable assure à l’entreprise d’être sur la bonne voie ou lui offre la possibilité de réadapter ses actions. Il peut s’agir de chiffres de réduction de la consommation d’énergie, de pourcentages de collaborateurs formés, etc.

Les différentes étapes de l’élaboration du plan d’action ne sont pas vouées à rester statiques et à se suivre strictement, au contraire, elles évoluent ensemble et s’enrichissent entre elles. C’est ainsi que le plan d’actions RSE s’inscrira dans une démarche de progrès continu !

RSE mode d’emploi

Que couvre exactement la responsabilité sociale des entreprises ? Quelles sont les actions concrètes que peuvent mettre en œuvre ces mêmes entreprises ? À travers cette série d’articles, le Pacte mondial de l’ONU – Réseau France vise à apporter les clés de compréhension pour permettre aux entreprises de placer la responsabilité sociétale au cœur de leur stratégie.