Dans un rapport publié fin janvier, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) avance que la conjonction d’une série de crises devrait avoir un impact immense sur les enfants en 2023.  

Le rapport « Perspectives pour les enfants en 2023 : une perspective mondiale » examine ainsi les conséquences de la guerre en Ukraine sur le prix des denrées et de l’énergie, de l’impact continu de la pandémie de Covid-19 à la fragmentation de l’Internet, en passant par l’urgence climatique. 8 tendances se dégagent pour l’année 2023 :

1/ La pandémie de Covid-19 a souligné l’impérieuse nécessité d’une sécurité sanitaire mondiale solide, car ce sont les enfants qui sont souvent les plus vulnérables – sinon au virus lui-même, du moins à ses nombreux impacts. Pour autant, la pandémie a stimulé des progrès remarquables dans le développement de vaccins et les réformes des systèmes de santé mondiaux.  En 2023, il est primordial de renforcer l’architecture sanitaire dans le monde afin d’atteindre l’ODD 3 « Bonne santé et Bien-être ».

2/ La flambée des prix a pesé lourdement sur les familles et les enfants. Les tentatives visant à maîtriser la hausse des prix peuvent également avoir de graves conséquences, comme le ralentissement de la croissance économique et la réduction des opportunités d’emploi, en particulier pour les jeunes. Le rapport indique également que l’action des gouvernements pour étendre et protéger les avantages sociaux, protège les plus vulnérables des impacts de l’austérité économique.

3/ L’insécurité alimentaire a augmenté en raison d’événements météorologiques extrêmes, de goulots d’étranglement dans les principales chaînes d’approvisionnement et de conflits, comme la guerre en Ukraine. Cette hausse des prix a des conséquences pour les familles du monde entier qui auront de plus en plus de mal à nourrir leurs enfants en 2023. Rendre les systèmes alimentaires mondiaux plus résilients comme la précise l’ODD 2 « Faim zéro » constituerait un début de réponse.

4/ La hausse des prix de l’énergie augmente fortement le coût de la vie et les perspectives pour 2023 sont incertaines. Cette situation incite à se concentrer davantage sur la transition vers des sources d’énergie propres et durables, avec le potentiel de créer de nouveaux emplois pour les jeunes. Un très grand nombre de ces jeunes ne se sentent pas préparés à ces nouvelles carrières. L’enjeu de la transition juste est donc primordial pour garantir l’emploi des jeunes.

5/ Les dernières COP ont démontré que les pays en développement sont confrontés à de multiples défis. Ils tentent ainsi de se remettre de la pandémie, de faire face à la crise climatique et de faire face au stress économique. Or, le soutien financier à ces pays n’augmente pas pour autant afin de répondre à leurs besoins croissants. C’est tout le sens du Programme d’Addis Abeba en lien avec l’Agenda 2030.

6/ La démocratie a été de plus en plus menacée ces dernières années. L’instabilité politique peut conduire à des changements sociaux positifs, mais elle peut aussi laisser la porte ouverte à des dirigeants autoritaires. En 2023, la jeunesse jouera un rôle encore plus important dans les mouvements sociaux, que ce soit dans l’action pour le climat, la santé mentale, l’éducation ou l’égalité des sexes. Leur plaidoyer sera puissant et contribuera à l’élan du changement.

7/ L’ODD 16 « Paix, justice et institutions efficaces » fait face à un péril, celui de la polarisation croissante, ce phénomène rend le multilatéralisme plus difficile. En 2023, le nombre d’enfants dans le besoin est à son plus haut niveau depuis la Seconde Guerre mondiale. Un monde divisé et fragmenté a peu de chances de conduire à des résultats positifs pour ces enfants. Une refonte du multilatéralisme avec en creux et l’avenir des nouvelles générations et la priorité au bien-être des enfants est prioritaire.

8/ Enfin, les facteurs technologiques, commerciaux et politiques fragmentent le web en îlots isolés de connectivité et de gouvernance menacent les enfants. En effet, ceux-ci dépendent fortement d’Internet pour leur éducation et leurs interactions sociales. En 2023, il s’agit d’accélérer la promotion d’un web libre, inclusif et sécurisé.