Pour Sanda Ojiambo, Directrice générale et exécutive du Pacte Mondial des Nations Unies, les entreprises peuvent accélérer leurs progrès dans le cadre des ODD, en s’engageant à respecter les Dix principes du Pacte mondial.

Mardi 24 janvier 2023

Chers participants au Pacte Mondial des Nations Unies,

En ce début d’année 2023, l’état de fragilité et de fracturation de notre monde est pour chacun une évidence. La guerre en Ukraine, la crise énergétique et alimentaire, le changement climatique, les phénomènes météorologiques extrêmes, les menaces sur la démocratie, la pandémie qui perdure, et de nombreuses autres difficultés telles que l’inflation, la fluctuation des monnaies et les perspectives de récession sapent nos efforts en faveur d’un monde durable.

C’est pourquoi nous devons nous rassembler pour apporter des réponses à ces défis mondiaux. Faisons en sorte que 2023 soit l’année du retour au progrès. Les solutions ne sont pas hors de notre portée. Au contraire, de nombreuses et importantes possibilités s’offrent à nous pour rendre notre monde plus durable et plus inclusif.

Face aux crises exceptionnelles que traverse le monde, le Pacte Mondial des Nations Unies et ses 62 réseaux locaux aident les entreprises à adopter des politiques de développement durable mesurables et responsables. Cette initiative est non seulement juste et pertinente, mais elle constitue aussi un atout pour les entreprises.

Cette année, je m’adresse tout particulièrement aux dirigeants d’entreprises, et je leur demande de faire preuve d’audace et d’ambition dans la manière dont ils conduisent leurs activités. De fait, de nombreux dirigeants d’entreprises participantes se sont admirablement impliqués. Mais malgré la qualité de cette mobilisation, qu’il faut reconnaître et apprécier à sa juste valeur en ces temps difficiles, nous devons néanmoins demander à chacun un effort supplémentaire.

Pour les entreprises, s’engager dans une démarche de développement durable fondée sur des principes améliore les résultats commerciaux et la compétitivité à long terme, tout en garantissant une plus grande inclusion et plus d’égalité.

Le Sommet sur les Objectifs de développement durable des Nations Unies, qui aura lieu en septembre 2023, se tiendra à mi-parcours du Programme de développement durable à l’horizon 2030, et permettra de dresser le bilan des objectifs réalisés et de ceux restant à atteindre.

Il sera un jalon essentiel qui offrira aux entreprises et aux parties prenantes la possibilité d’annoncer des initiatives et des objectifs ambitieux et crédibles.

Pour nous, c’est une vraie opportunité de remobiliser nos forces en vue d’atteindre les Objectifs de développement durable.

Le moment est venu de faire preuve de leadership. Aux côtés des gouvernements et des autres parties prenantes, le secteur privé doit se montrer déterminé. Nous attendons des participants qu’ils contribuent à de réelles avancées dans le cadre des Dix principes du Pacte Mondial des Nations Unies. Cette année, nous estimons qu’il est particulièrement important que les entreprises agissent dans les cinq domaines suivants : 

  1. Le salaire décent
  1. Le changement climatique
  1. L’égalité entre les sexes
  1. La gestion responsable de l’eau
  1. La finance durable

Ces cinq catégories sont celles dans lesquelles les acteurs privés peuvent à nos yeux agir avec le plus d’efficacité, et immédiatement, pour accélérer l’atteinte des Objectifs de développement durable.

Agir dans ces domaines peut également générer de nouvelles opportunités pour les entreprises, grâce à l’inclusivité et au renforcement de leur activité commerciale et de leur capacité de financement.

Le changement climatique reste la plus grande menace pour notre planète et pour l’économie mondiale, et il rend plus difficile la réalisation des Objectifs de développement durable. C’est la raison pour laquelle le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a aussi annoncé la tenue du Sommet sur l’ambition climatique en septembre prochain, et a appelé tous les acteurs à se mobiliser pour proposer de nouvelles mesures sérieuses et crédibles pour le climat.

Le Secrétaire général a notamment appelé les entreprises à se fixer des objectifs fondés sur la science et à contribuer à la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat. N’oublions pas que nous devons œuvrer pour les générations futures et les jeunes qui nous somment d’agir pour atteindreles objectifs de l’Accord de Paris.

Le dernier rapport annuel du Groupe d’experts de haut niveau des Nations Unies sur les engagements de zéro émission nette, intitulé Integrity Matters, propose un guide pratique permettant de garantir des engagements de zéro émission nette crédibles et responsables. Les initiatives prises par le secteur privé et par d’autres acteurs en réponse à ces recommandations joueront un rôle déterminant dans la réussite du Sommet sur l’ambition climatique et des mesures que nous pourrons adopter dans la perspective de la COP28.

Nous devons nous appuyer sur des acteurs privés robustes, intervenant à la bonne échelle, prêts à mener des partenariats et à faire preuve d’ambition et d’innovation. Durant l’année qui commence, les participants au Pacte Mondial des Nations Unies et la communauté du secteur privé au sens large devront impérativement faire encore plus d’efforts.

Le Pacte Mondial des Nations Unies vise à mobiliser un réseau mondial  d’entreprises responsables formant ensemble une force d’action pour le bien commun. En 2022, 90 % des entreprises participantes interrogées ont confirmé que le Pacte Mondial les avait aidées à développer leurs politiques et leurs pratiques de responsabilité d’entreprise.

L’année dernière, nous avons été présents dans 96 pays, contre 69 auparavant, et nous avons dépassé la barre des 17 000 entreprises et des 3 000 organisations non-commerciales participantes, de tous secteurs et toutes tailles.

Nous avons lancé début janvier notre 12ème étude « CEO Study » sur les chefs d’entreprise, recueillant les avis de plus de 2 600 dirigeants d’entreprises issus de 128 pays et 18 secteurs d’activité.

Cette enquête a montré que ces dirigeants sont confrontés à un contexte mondial extraordinairement difficile, l’immense majorité d’entre eux (93 %) devant faire face simultanément à au moins dix problèmes dans leur entreprise, alors que la plupart (87 %) annonçaient que l’intensité des perturbation actuelles limitera leur capacité à respecter les Objectifs de développement durable.

Mais tout espoir n’est pas pour autant perdu. La quasi-totalité des dirigeants d’entreprises interrogés (98 %) affirment que le développement durable est une dimension essentielle de leur mission. Et ils sont de plus en plus nombreux à reconnaître que leur engagement en faveur des Dix principes du Pacte Mondial des Nations Unies et des Objectifs de développement durable dans l’ensemble de leurs activités peut leur permettre de renforcer leur crédibilité et de valoriser leur marque.

C’est pourquoi nous lançons cette année avec beaucoup d’intérêt notre Communication sur le Progrès améliorée destinée aux participants.

Cette Communication sur le Progrès améliorée permettra d’étayer des processus décisionnels et aidera les entreprises à mesurer leurs progrès de manière standardisée, afin de favoriser la reconnaissance, la transparence et la comparabilité de leurs initiatives. Dans le but de valoriser et de rationaliser les rapports sur les Dix principes, nous demanderons à tous les participants de communiquer les progrès qu’ils ont accomplis sur une nouvelle plateforme numérique.

Pour opérer de vrais changements, nos ambitions doivent plus que jamais aller de pair avec les principes de crédibilité et de responsabilité.

Ensemble, nous pourrons faire face aux nombreux défis qui nous attendent en 2023 et au-delà. Les occasions qui se présentent à nous sont pour moi une source de motivation. Je me réjouis de votre participation continue aux activités du Pacte Mondial des Nations Unies et de votre action en faveur d’un monde plus durable.

Meilleures salutations,

Sanda Ojiambo
Sous-Secrétaire générale et Directrice générale et exécutive du Pacte Mondial des Nations Unies